3coeursUne des grosses déceptions lorsque je pris connaissance de la liste des nominés des Césars qui aura lieu vendredi soir ( j'y reviens très vite) est sans doute l'absence totale du très beau film de Benoit Jacquot, "3 coeurs", que j'avais énormément aimé lors de sa sorties en salles, et dont la sortie récente en DVD permet de le faire découvrir aux heureux qui ne le connaissent pas encore.

"Trois Coeurs" est un très beau film, incontestablement un des plus beaux films français que j'ai pu voir cette année.

Réalisateur multi-récompensé, Benoit Jacquot ( Les Adieux à la reine) touche à nouveau la critique et le public en plein coeur. Entre coups de foudre et quête de l’âme soeur, Charlotte Gainsbourg ( Samba), Benoit Poelvoorde ( Les Émotifs anonymes) et Chiara Mastroianni (Les Biens-aimés) incarnent à merveille un inoubliable triangle amoureux, transcendé par la présence lumineuse de Catherine Deneuve.

 Ce film  qui raconte l'histoire d'un homme perdu entre deux sœurs, entre amour et passion,  ne craint aucunement de traiter frontalement ce sujet avec une mise en scène lyrique et tendu en diable, un film, qui, surtout, nous emmène  plus sur les rives d'un thriller sentimental que d'un drame classique et académique.

Et c'est peu de dire que ce pari est réussi tant on est sans cesse pris en haleine pendant les 1 h46 que dure le film,  par le terrible noeud sentimental dans lequel le personnage de Poelvoorde (un inspecteur des impots, une profession peu représentée ainsi au cinéma) est impliqué, et son dénouement forcément et inéluctablement tragique. Plein de fièvre, de tension, et rythmé par les battements de coeur irréguliers de son héros dépassé par les évènements, ce 3 coeurs, s'avère être aussi organique que son titre le promettait sur le papier.

3coeurs

"3 cœurs" repose donc sur cette équation d'équilibriste entre toutes ces références entre un scénario de mélodrame pas forcément évident à croire à 100% sur le papier car basé sur des coups du sort du destin,  une mise en scène raffinée, et aussi, évidemment, des interprètes de très haut niveau.

Jamais aussi bon que lorsqu'il incarne les êtres au bord de la rupture, Benoît Poelvoorde met énormément de lui,  de sa puissance et sa vulnérabilité, pour se confondre totalement avec ce Marc. Le duo de sœurs, interprété par Charlotte Gainsbourg et Chiara Mastroianni, deux de mes actrices préférées, s'avère également être très convaincant et on croit énormément,dès les premières scènes, à leur lien de parenté. Et que dire de l'immense Catherine Deneuve, idoine en matriarche certes discrète,  mais dont on devine toutefois, comme l'a confirmé le cinéaste après la séance, qu’elle comprend très vite les choses qui se jouent devant ses yeux.

En déjouant fort habilement les attentes du spectateur, "Trois coeurs" détourne fort intelligement les codes du mélodrame pour le faire  bifurquer vers des territoires cinématographiques bien plus imprévisibles.

3 COEURS - Bande-annonce VF

 Dans les bonus du DVD, on notera notamment une rencontre avec Benoit Jacquot (10 min) qui revient sur la génèse de son film dans un court mais passionnant entretien, et qui explique notamment qu'il a cherché avec ce film à "reprendre le vieil adage hitchcockien selon lequel il faut filmer une scène d’amour comme une scène de crime, en utilisant la musique comme un personnage qu’on ne voit pas, mais qu’on entend, qui donne le ton ».