terre battue

  J'ai beau vouer une vraie passion pour Anais Demoustier (comment ça, on va finir par le savoir tant je n'arrete pas de le dire?), le fait que ca soit son frère Stéphane qui réalise le film "Terre Battue" n'était pas l'unique raison pour laquelle j'ai eu envie de le voir déjà lors de sa sortie en salles en décembre dernier (mais hélas ce n'est pas le mois le plus propice aux sorties de films) .

 Non les vraies raisons  qui motivaient mon envie de voir Terre battue sont que c'est un drame psychologique et social français, et que j'aime particulièrement le genre, et puis aussi et surtout,  que comme son  titre l'indique le film a pour cadre le tennis, qui est mon sport préféré comme je l'ai dit à plusieurs reprises

 

Il faut d'ailleurs savoir que Stéphane Demoustier a d'ailleurs pratiqué ce sport à un bon niveau pendant pas mal d'années et on voit d'ailleurs à la façon dont ces scènes de tennis sont filmées, avec une grande justesse et une vraie authenticité.

J'avais essayé de ne pas trop lire de choses sur le film au moment de sa sortie donc j'ignorais que le film était inspiré d'un  fait divers  français qui s'est déroulé dans le monde du tennis amateur, mais comme celui-ci n'arrive qu'à la fin du film, je préfère ne pas dévoiler le contenu de ce fait divers.

 

Ce que je peux  simplement dire sans trop déflorer l'intrigue, c'est qu'à travers cette histoire tennistique, le film scrute avant tout les relations , complexes et riches entre un père et son fils  à travers une trame sociale qui n'est pas sans rappeller certains films des frères Dardenne de la promesse à le fils, et la présence dans le rôle principal du toujours merveilleux Olivier Gourmet, dont j'ai dit tout le bien dont je pensais de son jeu ce matin même avec Jamais de la vie, ne fait que confirmer cette filiation évidente.

 

Car le tennis est ici plus une façon de nous parler de la nécessité de combattre  dans notre société moderne où  l'individualisme règne de plus belle,  en souleant les questions de l'importance du statut social, de la compétition et du sentiment d'échec. Terre battue aborde également la question de la place de l'homme dans sa famille ou dans la société d'aujourd'hui, un peu à la manière d'un Snow Therapy, mais avec un moins d'apreté dans la forme.

Le film met également en avant le talent du  jeune comédien Charles Mérienne, véritable révélation du film,  sans oublier  Valéria Brun Tedeshi dans un rôle plus effacé.

 

Un des beaux films français de la fin d'anéne dernière que la sortie en DVD le 17 avril prochain chez Diaphana pourrait permettre de réévaluer à sa juste mesure.