lundi 11 mai

L'épreuve: quand un beau sujet et une grande actrice ne font pas un grand film

Normal 0 21 false false false MicrosoftInternetExplorer4 /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:10.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-ansi-language:#0400; mso-fareast-language:#0400; mso-bidi-language:#0400;} ... [Lire la suite]

lundi 11 mai

GoodNight Mommy : le film d'horreur qui est aussi un bon film d'auteur!!

  Je vous ai touché quelques mots ce week end du 8 mai de la singularité du catalogue de KMBO films et de sa propension à trouver un cinéma différent, souvent à mi chemin entre le cinéma d’auteur exigeant et le cinéma de genre, et le film "GoodNight Mommy" qui sort demain dans certaines salles (car non il n’y a pas que le Festival de Cannes comme événement cinématographique du 13 mai même si j’en reparlerais forcément aussi) en est une belle illustration, et ce film qui fait le buzz depuis plusieurs mois dans le milieu du... [Lire la suite]
lundi 11 mai

Le Journal d'une femme de chambre , quand Benoit Jacquot réussit à moitié son adaptation..

  Quelques mois à peine après le très beau Trois coeurs qui avait énormément emballé le mien ( de coeur), Benoit Jacquot est sur  grand écrans   avec son  Journal d'une femme de chambre. En adaptant le roman d’Octave Mirbeau, Benoît Jacquot, familier des beaux textes et des grands films, livre, après Renoir et Bunuel ( deux films qui manquent à mon palmarès) sa propre interprétation de la lutte des classes et  de l’implacable loi de la domination. Après plusieurs adaptations... [Lire la suite]