3D BRD REALITE

 

La bande annonce  et le pitch  de Réalité  qui sort en DVD ce jeudi 18 juin chez Dipahana,  promettaient un film barré,  dans la lignée de ses films habituels mais avec un scenario un poil plus étoffé  que ce fait habituellement Quentin Dupieux; 

 Or, à la vision de ce cinquième film de Quentin Dupieux , si celui-ci s'oriente  a priori un peu accessible et un peu plus vers le grand public avec la présence d’acteurs populaires comme Chabat et Jonathan Lambert, il reste intrinsèquement et fondamentalement  un film de Dupieux.

 Mélange pour le moins ambigu  de rêve et de réalité, donc absurde, surréaliste, Réalité lorgne irrémédiablement, surtout dans sa troisième partie, particulièrement barrée, sur les traces de David Lynch et de son Mulolhand Drive.

 

«Réalité» offre enfin une proposition intéressante de cinéma, qui lorgne au départ surtout  en vers la comédie, grâce au duo Chabat-Lambert , mais qui reste un OFNI qui pourra quand même rebuter ceux qui comme moi préfèrent un cinéma plus cartésien, plus rationnel.

 L'espoir de trouver à la fin du film une explication digne de ce nom sera vain, et le générique de fin peut en laisser un grand nombre perplexe, comme tout ce qui a trait à  l'absurde.

 Mais on saura gré à Dupieux de proposer un cinéma inventif, qui ne ressemble à rien d’autre qu’à lu, et dans lequel certaines idées les plus improbables fonctionnent pas mal.

 Et comme toujours chez Dupieux, gros travail sur la musique, loin des musiques électro de Mr. Oizo  avec une seule  unique musique de film qui revient de façon lancinante s'intégrer  à cette quête métaphysique et alambiquée, conférant au film une ambiance vraiment particulière pour un cinéma, qui à coup sur,  sort de l’ordinaire , en mêlant sur un seul plan : rêves, réalité et cauchemars.

 En sortant le DVD de son lecteur, on n’est jamais certain d’avoir compris ce que l’on vient de voir, à vous de voir si cela est pour vous un atout ou un défaut rédhibitoire pour un film..

 RÉALITÉ de Quentin Dupieux - Bande-annonce