radioblogueurs

On a fini la semaine en musique avec la revue de chroniques musicales spécial fête de la musique, et on finit le week end et cette fête de la musique  si vous le voulez bien, toujours en musique avec la radio de l'été des blogueurs dont  la sixième saison a commencé, comme chaque année, ce fameux 21 juin.

 La radio de l’été des blogueurs, pour ceux qui l'ignorent encore (il y en a?)  est une chaîne de blogs qui dure le temps de l’été (plus précisément du 21 juin au 21 septembre)  : pour ceux qui découvrent l'évènement, son principe est simple : chaque blogueur participant publie un billet sur votre blog avec à l’intérieur :

  • Un morceau musical qui a accompagné, accompagne ou accompagnera votre été (vous pouvez choisir toutes les formes de musique et tous les styles musicaux.)
  • Un texte qui présente (au choix) le pourquoi de votre choix, l’artiste, ou les circonstances qui vous ont fait choisir la chanson.

Pourquoi une radio des blogueurs?

  • Tout d’abord (et surtout) pour le plaisir de partager avec vos lecteurs un billet qui sort des thématiques habituelles de votre site.
  • Pour participer à un projet collectif et découvrir (ou redécouvrir) des musiciens et des mélodies
  • Mais aussi pour tisser des liens, rencontrer de nouveaux blogueurs et de nouveaux lecteurs, et faire découvrir votre blog et des blogs que vous appréciez à des visiteurs qui ne les connaissent peut-être pas encore.

Une fois les présentations faites, il est temps de vous donner le titre du morceau que j'ai choisi pour cette sixième édition.

oldelaf

Il s'agit d'un morceau dont le titre fait évidemment penser à la mer et aux stations balnéaires puisqu'il s'agit  - bien que l'intrigue du morceau se déroule en novembre- de "Courseules sur mer", d'Odelaf, extrait de son album publié en 2012, "Le monde est beau".

Oldelaf, je l'ai vraiment découvert il y a quelques mois seulement, en allant voir à l'Espace Gerson son spectacle musico-comique le "projet Michel Montana", dans lequel, en compagnie de son fidèle complice Alain Berthier, il retrace l'histoire d'un type qui a traversé 40 ans de chanson française sans connaitre le moindre succès.

Un spectacle vraiment jubilatoire, et merveilleusement écrit- qui jouera à Avignon en Off en juillet, qui m'a démontré que j'avais tort d'avoir jusqu'à présent un peu boudé ce Oldelaf à l'univers vraiment épatant.

 

 Encensé et remarqué avec cet album "Le monde est beau" (2011), qui comporte  en plus de Courseules sur mer, ce mythique morceau " La tristitude" qui a fait connaitre l'univers d' Oldelaf au plus grand monde.

Dans tous les morceaux de l'album, Oldelaf démontre tout son talent à jongler avec le doux-amer et les degrés, les rires francs et l'humour noir, glissant quelques mots bleus entre les lignes.

Un cocktail jubilatoire  que ce morceau Courseules sur mer nous montre parfaiement, avec ces textes qui naviguent d'une phrase à l'autre de l'ironie légère à la douce mélancolie ("Pour te faire rire je conduisais d'un doigt, pas longtemps car il y a eu l'accident. BOUM!")

 Je vous laisse avec ce, beau clip ( où l'on voit l'ex miss météo et actrice éphémère Pauline Lefèvre) qui représentera, je l'espère, dignement mon site dans cette radio des blogueurs que j'attends de découvrir avec grande impatience.

 

  Et pour avoir le player  de la radio des blogueurs en intégralité , ca se passe ici :