zylo

 

Mercredi prochain, soit en plein été, sort en salles un beau film tchèque qe je vous conseille vivement à aller voir, ne serait ce que car on a peu de nouvelles en France de ce cinéma là alors même que les rares films qui nous viennent de la république Tchèque sont souvent très beaux (comme les récents Ligne d’eau ou Zanatta chroniqués ici et ici).

  Il faut dire que ces films ont en commun d’aborder des sujets forts avec courage et acuité. C’est le cas ici de Sur la Ligne, primé lors du dernier Festival du film européen d'Arras, une fort jolie oeuvre qui aborde les thèmes du dopage sportif et le sous le régime communisme des années 80, et plus particulièrement le sujet  du dopage illégal des athlètes tchèques par l’État qui utilisé comme une démonstration de la supériorité des pays communiste du bloc soviétique, ce qui faisait fréquemment sous ces régimes totalitaires.

  Le film est réalisé par Andrea Sedláčková, qui  travaille entre son pays natal, République tchèque,  et la France, où son travail de monteuse (notamment pour le beau Welcome de Philippe Lioret) est reconnu par la profession.

 

 Le film suit le parcours d’une jeune athlète qui va se faire débaucher par les hautes sphères de l’État  en donnant son concours pour la recherche sur l’utilisation de stéroïdes anabolisants illégaux, afin de donner un coup de boost à sa carrière, au péril de sa santé.

 Mais  la jeune athlète réalise vite l’étendue de la situation lorsque plusieurs effets secondaires détériorent sa santé et va faire  le choix de tenter de remporter une médaille olympique sans utiliser de substance dopante, décision qui n’est pas du goût de ses supérieurs et qui va menacer sa carrière.

 .Plus qu’un simple film sur le dopage dans le sport ( thème qui reste cependant tabou, peu vu au cinéma, avant bien sur le film de Stephen Frears sur Lance Amstrong qui sort très prochainement), sur la ligne  est un très beau témoignage sur le quotidien  des gens vivant sous le régime totalitaire communiste des années 80 et rejoint à ce titre pas mal de films récents allemands qui embrasent l’histoire de la vie avant le mur.

fairplay

  Mais le film est également un beau portrait d’une relation filiale ambigüe, une relation mêlée de bienveillance et de sévérité d’une mère à l’égard de sa fille, une mère qui sera capable de certaines extrémités pour que sa fille réussisse et surtout puisse émigrer, elle qui a été une vraie opposante au régime en place.

 Film qui questionne énormément nos frontières morales, et des valeurs telles que l’éthique et la fibre patriotique qui vibre en nous  "Sur la ligne" vaut évidemment plus par son scénario  et ses personnages, à la belle épaisseur que par sa mise en scène assez classique et fonctionnelle.

 Et cette richesse de sa trame narrative fait qu’on suit cette cruelle histoire avec énormément d’intérêt et cela devrait permettre à ce film de connaitre un beau succès sur le territoire français à l’instar de ces films allemands dont ils sont assez proche.

  Bande-annonce : Sur la Ligne - VOST