concours univers

Pour ce dimanche du mois de la mi septembre, et afin que la rentrée se déroule du mieux possible, je continue à vous gâter, grâce à mon partenaire Univers ciné en vous proposant 5 codes de téléchargement pour deux films que j'aimerais mettre en avant parmi  les nouveautés d'août et septembre  du catalogue.

Deux films totalement différents- sauf leur humanité évidente qui en ressort, et qui m'avaient fait une belle impression lorsque je les avais vu en salles, "Taxi Téhéran "et Jamais de la vie".

 Petite retour sur les des 2 films en question :

  1. Jamais de la vie

jamais-de-la-vie

"Jamais de la vie" que j'avais adoré lors du dernier Festival du film Policier de Beaune.

Moins un thriller ou un film policier qu'une chronique sociale et le portrait d'un homme fatigué qui renait à la vie, "Jamais de la vie" est ce récit d'apprentissage qui nous raconte- en prenant son temps et avec un souci de véracité évident- comment un  homme retrouve sa dignité qu'il avait perdu en cours de route, "Jamais de la vie" montre aussi à quel point,  à partir de petits gestes de courage individuels a priori anodins, on peut tenter de repartir à la reconquête de la solidarité et du bien être collectif.

Pour camper ce homme ordinaire qui va tenter de l'être un peu moins, le choix d'Olivier Gourmet pour l'incarner est absolument judicieux tant l'acteur donne une formidable épaisseur et une belle sincérité à un personnage qu'il a visiblement énormément apprécié (on n'est  en effet pas très loin du cinéma qui l'a fait connaitre, celui des frères Dardenne), et comme ce personnage est de tous les plans du film, sa prestation impeccable donne beaucoup de crédit au film de Jolivet.

Bref, "Jamais de la vie" est une très belle chronique sociale  pleine d'humanité, qui confirme tout le talent de cinéaste de Pierre Jolivet , pour un film qu'on aurait tort de bouder.

Bande-annonce : Jamais de la Vie !

2. Taxi Téhéran

taxi

Voilà un film qui a récolté la récompense supreme lors du dernier Festival de Berlin 2015 et qui nous avait enthousiasmé lors de sa sortie en salles le 15 avril dernier

Il s'agit évidemment de Taxi Téhéran, le film du cinéaste iranien de Jafar Panahi, qui , et forcément un film évènement vu le statut particulier de ce cinéaste- on se souvient tous de sa chaise vide lors d'un récent festival de Cannes où il devait être membre du jury- à qui les autorités de son pays ont interdit d'exercer sa profession.

Un taxi dans les rues animées de Téhéran, son chauffeur lunaire et charismatique, une caméra vidéo embarquée, toute une flopée de clients bavards et vous avez le film le plus frais, le plus intelligent, le plus enthousiasmant de l’année. Imaginez l’émotion qui a envahi les spectateurs à la vision du « Voleur de bicyclette » un des films fondateur du néoréalisme italien, c’est exactement le même sentiment fort qui se dégage à la vision de « Taxi Téhéran » film iranien pour lequel el il faudrait inventer un genre.

Jafar Panahi, le chauffeur, cinéaste assigné à résidence en Iran brave l’interdiction de travailler et embarque dans son taxi tout ce qui fait la société iranienne contemporaine et c’est une vrai leçon de cinéma. Discussion byzantine sur la culpabilité, la peine de mort, et la vengeance entre un marlou et une intello de gauche, sur la difficulté de trouver le dernier Scorcèse ou Woody Allen avec un vendeur de DVD pirates, le film avance au gré des rencontres. Dans son taxi Jafar Panahi et ses « clients » parlent, piaffent, rient, hurlent, pleurent, espèrent et se racontent.

Deux amies, un poisson rouge et c’est un conte oriental qui s’invite sur la banquette arrière,  et sur le siège avant la nièce du réalisateur, petite cousine de Zazie, à la langue bien pendue nous raconte la vraie vie des préados iranien. En quelques séquences formidablement bien construites, le passé, le présent se rencontrent et nous donnent un film d’une invention et d’une modernité qui laisse sans voix..

Taxi Teheran Trailers 1

Une fois les présentations faites, j'attends simplement que vous me dites lequel de ces deux films, vous tente le plus? Le  polar social humaniste de Pierre Jolivet ou le voyage iranien de Jafar Panahi?

Vous pouvez me donner vos préférences  par commentaires jusqu'àu dimanche 27 septembre minuit, et je vous donnerai, dans la limite des codes diponibles,  les codes pour voir le film de votre choix.