une_fille_couverture (1)

 Présentation de l'éditeur :

Enfant, elle grandit entre sa grand-mère et sa mère, entre désordre et mélancolie, dans un véritable capharnaüm. De temps en temps, un homme séduisant qui l’impressionne et la rend muette l’emmène dîner dans une boîte de nuit. Cet homme est son père, Maurice Girodias, don Juan et dandy, éditeur de Lolita, Miller et Burroughs, héros de la lutte contre la censure pour certains, aventurier sans scrupules pour d’autres.

L’enfant devient adolescente, et comprend qu’elle doit compter sur elle-même. Au milieu des années 60, elle a dix-sept ans et entreprend une traversée de la Californie, qui à cette époque libertaire prend vite l’allure d’un voyage initiatique. De retour en France, l’adolescente devenue femme se révolte. Nous sommes en mai 68.

 Mais est-il possible de mener le récit d’une enfance et d’une adolescence sans faire face au silence, à la honte et au mensonge ? Juliette Kahane affronte l'histoire de son père, ouvre les caisses d'archives qu'elle a héritées de lui, et se résout enfin à lire son autobiographie,Une journée sur la terre.

Notre avis :

Sorti en janvier 2015, cette fille du titre, c'est l'auteur elle même, Juliette Kahane qui retrace dans son nouveau roman les vies de son grand père, celle de son père, et la sienne, étroitement liées et mélées.

Petite fille, Juliette estéblouie par son père, éditeur du Lolita de Nabokov, mais tombé en disgrace pour avoir publié d'autres romans scandaleux.

Ce père, qui mène une vie de dandy sans scrupueles, alors que Juliette mène une vie à l'opposé, sans joie avec ses figures maternelles que sont sa mère, grand mère et sa soeur.

Les évenements de mai 68 feront de Juliette une gauchiste engagée et lui donneront la force de se plonger pendant les actes troubles commis par son père pendant la guerre.

Une fille décrit avec justesse et émotion des évenements autobiographiques avec une sensibilité et une empathie plutôt touchante.