everything

  Après pas mal de documentaires loué par la critique mais qui ne me faisait pas oublier ma soif de fiction, revoir Wim Wenders revenir à la fiction avec un mélodrame qui explore le processus de guérison d’un traumatisme avait tout pour me séduire.

Ainsi, j'ai vu avec intéret ce retour à la fiction,  Every Thing will be fine, sorti en DVD le 22 septembre chez BAC Vidéo, mélodrame   tourné en 3D, en prises de vue réelles, afin d'emprunter à l’univers du conte une singularité fantastique, d'autant plus que  le casting de ce mélodrame glacial, de James Franco à Charlotte Gainsbourg en passant par Rachel McAdams avait tout pour titiller la curiosité.

Hélas, le film a un peu tout d'un pétard mouillé. Drame retracant la guérision d'un traumatisme reliant plusieurs personnages, Every thing will be fine interroge surtout la position de l'artiste face à l'inspiration qu'il peut tirer de ses expériences vécues, au détriment du malheur d'autrui.

Le sujet pouvait être passionnant, hélas son traitement particulièrement languissant, déconcerte pas mal.

 Enfermé en lui même, le personnage central, joué par un James Franco qui semble avoir du mal à tenir les deux yeux fermés pour bien montré qu'il souffre et qu'il est anesthésié est particulièrement si hermétique, si détaché de tout et fermé qu'il cesse vite d'interesser le spectateur.

Passé les  premières minutes fonctionnent à merveille dans la caractérisation,qui nous font un peu plonger dans un conte, à la lisière du fantastique,  et une scène d'accident vraiment remarquable, le film n'aura de cesse de nous endormir, un peu comme l'est le personnage principal

 Là où on  aurait pu espérer une oeuvre intense, charnelle, grâce au tournage en 3D, le film- seulement accessible en DVD en 2 D- reste trop froid et trop clinique et la peinture de cet  homme qui a l’air de ne jamais pleinement s’impliquer dans sa propre existence ennuie plus qu'elle ne fascine. 

 Bref, un retour à la fiction en bien petit forme pour Wenders et on se demande si en fin de compte la fiction le passionne toujours autant qu'avant...

 

 

Bonus DVD :

- Making-of (40 min)

- Passionnant  Master class  de Wim Wenders au Forum des images  par Pascal Mérigeau (1h59)