while

J'avais  mentionné l'existence de  ce film il y a an, lors de mes films les plus attendus de l'année, et hélas  While We’re Young figurera sans doute parmi mes plus  grandes déceptions de cette année cinéma 2015 qui s'achève.

J'ai vu le film le jour de sa sortie en salles le 22 juillet, jour de sortie d'une autre grosse déception, Nos futurs de Rémi Bezancon, aussi passée sous silence et je profite de sa sortie DVD le 6 janvier prochain chez TF1 vidéo pour en dire quelques mots.

Deux ans après le merveilleux Frances Ha, largement acclamé par la critique et le public, le cinéaste Noah Baumbach , chef de file du cinéma indépendant new yorkais et un des plus prometteurs successeurs à Woody Allen était de retour en 2015 avec While We’re Young, comédie douce-amère sur l’âge adulte et la peur de vieillir.

Pour l’occasion, le réalisateur et proche collaborateur de Wes Anderson (scénariste de La Vie Aquatique et Fantastic Mr Fox) renoue avec Ben Stiller aperçu dans Greenberg de Baumbach en 2010 ainsi qu’avec Adam Driver (Frances Ha, mais surtout la série Girls dont il est la vraie révélation), ainsi que Naomi Watts, Amanda Seyfried,...

While We’re Young raconte l’histoire d’un couple dans la quarantaine  formé par Ben Stiller et Naomi Watts, dont le quotidien va être bouleversé par leur rencontre avec un jeune couple branchouille tout droit venu de Brooklyn, formé par Amanda Seyfried et Adam Driver.

Bref tout cela me donnait bien envie, sauf qu'à l'arivée, le film déçoit un peu sur tous les plans :  cette l'histoire de deux couples qui sympathisent malgré leurs décennies d'écart n'est pas vraiment traitée, ou de façon vraiment trop superficielle, sans l'ironie et l'intelligence qu'un Woody Allen- à qui on l'a souvent comparé

Ni spécialement drôle ni particulièrement dramatique,While We’re Young se regarde avec un ennui poli, la faute à un scénario qui  traite un peu tro de sujets (le refus de vieillir, l'envie de faire des enfants, la nostalgie, l'opportunisme professionnel, une satire de la culture hispter) sans jamais y apporter un point de vue un peu marquant  ni vraiment amusant- on sourit, deux trois fois sur l'ensemble de ces sujets.

Afficher l'image d'origine

On est hélas loin de l'émotion et de l'intelligence  de « Les Berkman se séparent », le meilleur film de son auteur, ni même du coté de la fantaisie débirdée de  « Frances Ha ».

Le constat  sur la perception de la jeunesse quand on arrive à un certain âge manque par trop de cruauté et d'originalité :   si le couple d’ainés est fasciné par la vitalité et l’originalité de leurs cadets, l'analyse n'ira jamais beaucoup plus loin, avant de s'embourber sur une histoire d'éthique dans le documentaire assez hors de propos.

Malgré la solitdité de l'interprétation- surtout Naomi Watts et Adam Driver, le film reste finalement assez anecdotique et un peu vide de sens...Noah Baumbach nous doit une revanche et heureusement, son nouveau film Mistress America dans lequel Noah Baumbach a de nouveau fait appel à sa comédienne fétiche, Greta Gerwig, sort le 6 janvier prochain, le jour même de la sortie DVD de .While We’re Young..l'occasion idéale pour comparer les deux?

   

En bonus du DVD un making off interessant mais un peu anodin aussi ....