dimanche 22 mars

Anatomie d'un acteur, Meryl Streep: un ouvrage complet sur cette immense actrice!!

Récemment, à l'occasion d'une remise d'une distinction très prisée outre Atlantique  le président des Etats-Unis Barack Obama a fait part de son admi­ra­tion pour Meryl Streep,  qui "sait tout faire : elle a chanté ABBA, ce qui n’est pas rien, elle a appris le violon, porté un habit de nonne, affronté un lion, maîtrisé tous les accents imagi­nables. Meryl est vrai­ment une des femmes fortes d’Amé­rique.» Il faut dire qu'Obama a totalement raison (sur ce point évidemment, je ne vais pas me lancer dans une analyse... [Lire la suite]

dimanche 22 mars

Concours Journal d'une femme de chambre : des places et un roman d'Octave Mirbeau à gagner!!

Quelques mois à peine après le très beau Trois coeurs qui avait énormément emballé le mien ( de coeur), Benoit Jacquot revient sur nos grands écrans dès le 1er avril prochain,  avec son  Journal d'une femme de chambre, avec en tête d'affiche Léa Seydoux, Vincent Lindon En adaptant le roman d’Octave Mirbeau, Benoît Jacquot, familier des beaux textes et des grands films, livre son interprétation de la lutte des classes et  de l’implacable loi de la domination, comme le synospis et la bande annonce... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:27 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 21 mars

Savez vous que la fourmi cro-onde?

                                                            Saviez-vous que la souris chicote, le loup strépite, ou bien encore que la cigale comme la cigogne claquette ? Non? Figurez vous que je l'ignorais également, du moins tant que... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 21 mars

Concours DVD : Des coffrets de l'intégrale d'Avi Mograbi à gagner

 Avi Mograbi est un cinéaste  dont j’ai parlé plusieurs fois sur ce blog, tant il est un cinéaste singulier et incontournable de la scène artistique israélienne,   Son œuvre est majoritairement composée des films  engagés, qui oscillent entre fiction et réalisme. Pour sa façon de se mettre lui-même en scène, il est souvent comparé par la critique à l’Italien Nanni Moretti. En effet, à chacun de ses films  il reste fidèle à un principe d'autofiction devenu sa marque de fabrique : il apparaît lui-même à... [Lire la suite]
vendredi 20 mars

Moonhead et la Music Machine : une Bande dessinée qui nous plonge dans la lune!!

Dommage qu'il ait plu sur Lyon ce vendredi pour la visilibté de l’éclipse, pour compenser rien de mieux que de vous parler de « Moonhead et la Musique Machine   , une BD anglaise qui nous envoie...dans la lune!!! Moonhead est un adolescent différent, mais les adolescents ne sentent-ils pas tous différents ? Chahuté ou ignoré, cet âge est sans pitié, il se rêve musicien adulé, la rencontre avec Ghostboy, un autre garçon à part, sera décisive. Mais pourquoi doit-il laisser au bord de la route Sockets, sa seule... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 14:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 20 mars

Les comédies françaises de 2015 (1): Papa ou maman, la comédie pas si hilarante que ça..

Lors de ma dernière chronique que j'ai consacré aux comédies françaises, (et qui date déjà d'un an jour pour jour), je n'avais été particulièrement inspiré puisque j'avais été particulièrement sévère à l'égard du film "Qu'est que j'ai fait au bon dieu?" qui n'était pas encore sorti en salles. Je ne prendrais pas le même risque pour mes prochains billets spécial comédie françaises puisque les trois comédies françaises que j'ai pu voir en ce début 2015, parfois encore en avant première, sont déjà toutes sorties en salles depuis... [Lire la suite]

jeudi 19 mars

La vie révée des autres: un joli premier roman d'Agnès Bihl

   Quatrième de couverture : Mado, jolie pépette de soixante-dix-sept ans, est en maison de retraite. Seulement voilà, elle a le méchant sentiment de vivre en marge de la vie, cloisonnée entre les murs de cet asile de vieux. Delphine et Magali, ses petites-filles, veillent au grain mais ses copains de toujours, Jacky et Ferdinand, organisent un plan pour la faire évader... La citation « Jacky et Ferdinand se firent avaler par le porche en essayant d’être invisibles – à leur âge, fastoche. Ça n’a rien d’un exploit. Quand... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 23:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 19 mars

Barcelone Amsterdam: et une fort jolie pièce vu...à Lyon !!!

  Vu à l'espace Gerson il y a maintenant presque un mois (ca y est je recommence à accumuler pas mal de retard dans mes chroniques), "Barcelone Amsterdam", une jolie pièce férrovière qui décrit la rencontre entre femme et un homme dans un train,  un bel écrin de finesse et de subtilité, qui vire parfois avec surprise mais non sans maitrise dans l'onirisme et le burlesque. C'est dans un train de grandes lignes, qui fait la longue distance entre la ville catalane et la cité hollandaise que se rencontrent les deux... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 19 mars

Narcopolis, Jeet Thayil : Sexe, drogues et Bollywood

"Ho, qui sait, il y a tant de bonnes raisons de prendre de la drogue mais personne n’en parle et le principal avantage dont les gens ne parlent pas c’est le confort que les drogues nous procurent, le plaisir d’être l’esclave de quelque chose, la régularité, l’habitude de la dépendance, le fait que c’est un antidote à la solitude, la façon qu’elle a de devenir notre famille, de nous porter un amour maternel , de nous protéger, de nous donner un sentiment de sécurité » Long poème de la déchéance, de l’asservissement par la... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 19 mars

Birdman, tout simplément éblouissant!!

La semaine dernière, j'avais une fois de plus, avec la critique de "Vincent n'a pas d'écailles", exprimé mon manque d'enthousiasme pour les films de super héros, même lorsque ceux ci sont contournés et revisités. Heureusement, quelques semaines après avoir vu "Vincent n'a pas d'écailles", un film m'a prouvé que je n'étais pas totalement alergique au sujet des supers héros, même si le prisme avec lequel il est traité, est encore plus marginal que dans le premier et fragile long métrage de Thomas Salvador.  Ce film, c'est bien... [Lire la suite]