collagedcvd

Avant de célébrer le cinéma français dans quelques heures, un petit focus sur quelques récentes sorties DVD qui ont mis le cinéma américain à l'honneur avec des bons films sortis en fin d'année dernière et qui viennent ou vont sortir en DVD : 

1. THE VISIT 

The-Visit-DVD-Rouge

  Un film qui fut annoncé un peu partout comme le renouveau du cinéaste du "6ème sens", jadis vu comme le nouveau Spielberg et depuis largement retombé très bas après des echecs artistiques et commerciaux, et  ce "The Visit" est un long métrage effectivement parfaitement réussi, qui réussit à renouveller ce concept bien éculé du "foundfootage" grâce à un scénario vraiment malin et à une utilisation plus habile que la moyenne de ce dispositif qui lasse un peu tout le monde.

Un bon film qui fout la pétoche c’est rare et ça fait du bien, Night Shyamalan connait ses classiques, les utilise avec bonheur et leur tord le cou pour nous livrer une fable, un conte horrifique moderne et original.

Un film américain pas propre et pas gentil, nous sommes très loin de « papa pique et maman coud » ici, mamie vomi et papi fait pire !

Une mise en scène inventive, une  belle image glacée, la Pennsylvanie l’hiver est très photogénique, de beaux et bons acteurs font de cette réécriture des frères Grimm  par Stephen King ou Lovecraft, un très bon moment de cinéma.

 Bonus du DVD : Scènes coupées 

 

Crimson-Peak--320x428

 2.  CRIMSON PEAK: 

Comme The Visit;  Crimson Peak de   Guillermo Del Toro est un autre film alliant terreur et exigeance artistiques des films de la rentrée. Un film d'horreur gothique de toute beauté ,décors, costumes, mise en scène et jeu d’acteurs, tout ou presque, excepté un petit scénario faiblard.

Très beau  et très soigné divertissement adulte dans lequel on peut juste reprochera un scénario sans grande  surprise, ce Crimson Peak est du  bien bel ouvrage.

Tous les ingrédients du drame horrifique d'époque sont en effet réunis :  l’Angleterre Victorienne, une immense et flamboyante demeure gothique où le vent et la neige entrent par bourrasques, des portes secrètes, des sous-sols interdits, des cadenas et un monte-charge qui grince.

Dehors, l’argile rouge qui a fait, naguère, la fortune du domaine contraste violemment avec la neige qui enveloppe le paysage. Les corbeaux croassent, les fantômes hurlent leur peine et le thé noir brulant a vraiment un drôle de goût.

Guillermo Del Toro convoque  avec une belle maitrise à la fois Mary Shelley, Jane Austen, Lewis Carroll et Charles Perrault pour nous proposer un opéra baroque tragique et sanglant.

Seul manque  sans doute à ce beau programme un scénario un peu plus solide qui ferait de ce Crimson Peak un sommet du genre, un peu à la Dracula de Coppola, mais reconnaissons en revanche qu' au niveau du casting, c'est un sans faute à mettre au crédit de Del Toro :  Mia Wasikowska, proie docile et fragile, Tom Hiddleston, séducteur faible et soumis font de belles compositions, mais Jessica Chastain en grande sœur, marâtre et possessive emporte tout : une vraie méchante d’anthologie….

 

3d-steelbook-brd-sicario

3. SICARIO 


Présenté en compétition officielle au 68ème Festival De Cannes en 2015 qua reçu un accueil très contrasté entre quelqu'uns- comme le journal Première-  qui ont crié au génie, et d'autres qui se sont demandés ce que ce film de genre faisait en compétition officielle,  le nouveau film de Denis Villeneuve- sorti en DVD chez Metrpolitan Export depuis le 8 février, nous plonge dans le quotidien d'une unité d’élite traquant les cartels de narcotrafiquants à la frontière américano-mexicaine.

 Une fois de plus Villeneuve confirme avec ce film ses immenses et incontestables qualités de metteur en scène avec de prises de vue magnifiques de Jerez,  qui mettent en valeur er les couleurs du désert, et filme les scènes d'action avec un sens du tempo et du cadrage qui n'ont rien envier à un Michael Mann ou un David Fincher. 

Par ailleurs, et qu'il parvient comme toujours à  offrir la part belle aux acteurs- notamment Benicio Del Toro et Josh Brolin dans des rôles de mercenaires machos et pas très à cheval sur la légalité.

Hélas, Sicario  pêche un peu par son scénario trop classique et qui souffre de la comparaison sur une thématique proche du superbe Traffic de Cronenberg, et le personnage féminin ( la craquante Eémily Blunt) manque de force.

Un Villeneuve mineur- comparé à ses réussites éclatantes que sont Incendies ou Prisonners, mais un thriller d'action qui reste hautement recommandable. 

 

 4. LE SECRET DES AUTRES : 


"In The Family",  premier film d'un cinéaste américain d'origine taiwanaise  Patrick Wang avait pu sortir en France grâce à ,, pour ce qui est un des meilleurs du cinéma indépendant américain de ces dix dernières années 

 Magnifique drame familial de trois heures disséquant le combat d’un homme pour conserver la garde de son fils adoptif après le décès de son conjoint, .  "In the family" est assurément de ces films qui restent durablement en mémoire et on est heureux de voir que son second long métrage, "le secret des autres" sort en DVD le 1er mars prochain, toujours chez ED Distribution .

Adapté d’un roman de Leah Hager Cohen, une romancière plus connue de l'autre coté de l'Atlantique qu'en France, l'intrigue du secret des autres  autour d'une famille recomposée qui dysfonctionne est incontestablement  plus conventionnelle et moins surprenante que celle d'In the family, et malgré toute la subtilité du scénario et certaines audaces de mise en scène,  ne dépassera jamais complètement ce sentiment d'être moins singulier et plus dans la lignée du cinéma indépendant US traditionnel que son premier long.

Cette réserve mise à part,  "Le Secret des autres" , aAutopsie d’une cellule familiale en crise, qui raconte le retour d’une jeune fille chez son père en périphérie new-yorkaise. œuvre délicate et prodondément touchante confirme largement tout le talent de cinéaste de Wang.

Le cinéaste confirme ainsi tout son talent pour  dessiner de très beaux personnages, sublimés par  le regard plein de compassion, malgré leurs faiblesses et lachetes qu'il leur porte. Et même si le film dure 1 h20 de moins qu'in the family, Patrick Wang conserve toujours cette faculté à sublimer sans jamais ennuyer  les relations humaines avec de superbes séquences contemplatives.

 

Ces secrets qui remonteront à la surface non sans quelques dégats, font de ce  Secret des autres sans doute un peu  plus convenu qu'"In the family", un très beau drame sensible  subtil et authentique.

Bonus : interview de Patrick Wang par UniversCiné.