La-Grande-Sophie-Nos-histoiresDeux semaines après mon article mettant en avant le nouvel album de  Clarika, comme promis, un petit mot pour commencer la semaine,  sur une autre grande artiste qui peut etre rangée dans la même famille de ces chanteuses libres et rebelles de la scène française, La grande sophie qui ne cesse de s'enraciner avec brio dans le paysage musical en empruntant des chemins à la fois audacieux et universels.

De l'avis de grand nombre d'observateurs, il semblerait acquis que le dernier album de la miss, Nos Histoires est  sans doute le plus beau disque de sa désormais assez dense discographie..

Du coup découvrir une artiste sur laquelle je ne m'étais jamais trop penché pour l'instant  par son meilleur disque, que demander de plus?

Dix-huit ans après son premier album paru en 1997, le septième album, de la Grande Sophie a été  encensé par tout le monde et après une petite phase pendant laquelle je me suis dit  avec quelques a priori un peu lamentables ( :o), que cette artiste n'était pas pour moi, une impression sans doute du à l'écoute en 2003, d'un album « Et si c’était moi », trop rock et enervé avec notamment  ce titre " Du courage » qui me branchait pas plus que cela, l'écoute de ce Nos Histoires a été une vraie révélation et un beau tsunami émotionnel.

Dans Nos histoires, ce très beau carnet de voyage que forme ce nouveau disque,  on a la sensation que ses histoires à elle deviennent,  par la grâce et l'universalité de son écriture, si soudainement et si formidablement  les nôtres.

Sa voix , cristalline, d'une belle élégance et d'une vraie pureté, nous fait chavirer, et valorisent les textes particulièrement forts et  très touchants.

On aime particulièrement la clarté des guitares et la pureté d’un piano omniprésent tout au long de l’album.


La-grande-sophie-ip

Un album fait de rencontres certaines, avec des amies  fidèles et sincères qui permet à la Grande Sophie  de se laisser porter par ces rencontres qui lui inspirent des textes taillés au cordeau.

On pense notamment à ces retrouvailles avec la chanteuse et pianiste Jeanne Cherhal,  pour un sublime  Tu dorspour un piano-voix très touchant,  le trio de musiciens Vincent Taurelle, Ludovic BruniVincent Taeger qui l’accompagnait sur l’album « Des vagues et des ruisseaux » ou encore  avec la si brillante  romancière Delphine de Vigan pour le le sublime Je n'ai rien venu venir, inspiré par son  livre Jours sans faim sur le délicat sujet de l'anorexie..

 Nos histoires est une réussite totale, qui fait merveilleusement alterner gravité et légèreté dans un même processus créatif.

On croise au fil des chansons  Marie Yudina, un   magnifique morceau sur la pianiste russe Maria Yudina (1988-1970), opposante au régim

 Sincère et profonde, maniant avec la même grâce autant les notes que les mots,  la Grande Sophie, c'est une voix si personnelle, avec des accents si mélodieux.  ce « Nos histoires » se révèle plus une somme de rencontres et ce que l’on en ressent au travers des impressions dont elles vous imprègne. 

 Nos Histoires claque des titres (et des portes) d’excellente tenue.

Témoin, le premier titre qui ouvre l'album, " Les portes claquent"  que je vous propose dans une nouvelle version, un duo avec le comédien/ chanteur Nicolas Ly. pour une version fiévreuse et à fleur de peau..

 N'oublions pas non plus la bouleversante "Hanoï", chanson écrite en hommage à la ville où s'est terminée sa dernière tournée en 2013. En raison de la mort du général Giap, héros de l'indépendance du pays, et des jours de deuil qui ont suivi, elle n'a pas pu donner tous les concerts prévus.

Elle en a profité pour se "laisser aspirer" par cette "ville avec une énergie dingue et une pureté", des sentiments qu'on ressent parfaitement à l'écoute de ce titre, ballade à la fois élégiaque et allégorique d'une renversante beauté.

 Bref, un joyau réussi du début à la fin pour ce qui a constitué sans discussion possible l'un de meilleurs albums de chanson française de l'an passé - l'émission les sonnos tonnent de Télérama ne s'y d'ailleurs est pas trompée.. et si j'ai mis plusieurs mois à rattraper  le coup, mieux vaut tard que jamais, comme on dit, n'est ce pas?