Baz'art  : Des films, des livres...
22 avril 2016

L'avenir appartient à ceux ...qui sont divisés!!.

  

avenir affiche

 Pour finir une semaine une nouvelle fois chargée en chronique cinéma, pourquoi ne pas la clôturer par une chronique collegiale, Michel et moi, mais disonnante sur un film qui a beaucoup plu à la presse spécialisée et un peu moins au grand public, même si le film a atteint récemment les 100 00 entrées ce qui n'est pas mal pour le cinéma exigeant et hélas je trouve, un peu segmentant de Mia Hansen love…

En effet, voilà une cinéaste dont je n'aime malheureusement pas beaucoup le cinéma, comme je vais le dire dans mon contre ci-dessous…

Heureusement pour elle que notre Michel rpéféré prend sa plus belle plume pour la défendre et dire tout le bien dont il faut penser, selon lui bien sur de cet avenir sorti sur nos écrans depuis deux semaines maintenant… alors pour ou contre, faites vos jeux, rien ne va plus!

lavenircontrecollage (1)Un peu comme un Alain Guiraudie ou  un Bruno Dumont ( deux cinéastes qui seront en compétition officielle à Cannes, autant dire que l'idée ne me réjouit pas outre mesure),  Mia Hansen Love bénéficie d'une côte très elevée auprès de la presse cinématographique française, ( elle a été critique des cahiers du cinéma, on imagine que le coportarisme marche à plein régime)  et même , ce qui est moins explicable auprès des grands festivals internationaux ( elle vient de recevoir l'ours d'argent de la mise en scène lors de la dernière Berlinale pour cet avenir), que j'ai parfois  beaucoup de mal à comprendre.

Je m'en étais déjà étonné en 2012 lors de ma chronique du film le père de mes enfants (/www.baz-art.org/archives/2012/08/04/24765316.html) directement inspiré par le suicide du producteur Humbert Balsan qui pour moi possédait deux éceuils imputables à un certain cinéma français et à tous les films d'Hansen Love que j'ai pu voir depuis: un sujet interessant au départ, mais gaché scénario terne et peu clair quant au message profond et une réalisation assez plate qui ne démontre pas un point de vue de metteur en scène particulièrement affirmé.

avenirSi l'avenir que j'ai vu en avant première au Comoedia est sans doute le meilleur film de sa réalisatrice,  avec certaines scènes notamment dans le Vercors qui sonnent juste et une plutôt belle interprétation d'ensemble ( surtout André Marcon toujours impeccable, même si son personnage manque un peu de nuance), les défauts inhérents au cinéma de Mia Hansen Love sont encore manifestes à la vision de ce film qu'on regarde sans déplaisir mais sans passion non plus, avec des scènes qui défilent les unes après les autres, sans jamais nous faire vibrer. et surtout on sort de la projection en se demandant quel est le vrai propos que chercher à nous dire la cinéaste.

Covoquant les grands maitres de la philosphie tels Lévinas ou Jankélévitch- le personnage joué par Isabelle Huper est prof de philo, le film pourrait toucher par son intelligence et sa profondeur, sauf qu'au final, il n'en ressort pas grand-chose  de ces crises existentielles et états d'âmes de bourgeois arrivés à l'orée de leur vie, comme le cinéma français a tendance à souvent nous le proposer, au grand dam de ses fréquents détracteurs…

Isabelle Hupert joue de façon assez attendue et finalement auquel on croit peu- contrairement à ses récents rôles dans Valley of love, Back Home ou Asphalte-  un personnage  dont on a du mal à s'identifier et à entrer en empathie en elle, tant elle semble vivre tous ses drames de façon détachée, et on ne peut que comparer notre manque d'émotion avec celle  suscitée par un personnage celui du Mia Madré de Moretti, qui pouvaient avoir des questionnements assez proche de celui de cet avenir , un film trop froid et cérébral,  qui laisse comme tous les films de son auteur, assez dubitatif à sa sortie …

avenirpourMais que ne faut il pas entendre de la part de mon rédac chef, quelle mauvaise foi incarnée dans ce bille ci dessus t!!

Affirmons le haut et fort: cet avenir est en effet un film formidable, qui m' a très agréablement surpris  car en effet j'avais quelques réticences sur ce cinéma un peu austère et intello de Mia Hansen Love, réticences vites balayées par la vision de ce dernier long.

Oeuvre philosophique profonde qui nous raconte ce qui fait une vie et surtout l'importance d'avoir une vie intérieure riche qui permet de continuer à vivre, malgré le delestage imposé par son entourage et autrui..

Superbement écrit et superbement interprété, et surtout il est avant tout  un magnifique portrait de femme comme on en avait pas vu depuis longtemps au cinéma.Dans un cinéma qui trop souvent fait la part belle aux hommes, quel bonheur de voir un beau personnage féminin incarné par une Isabelle Huppert parfaite, toute en retenue, en justesse.

Afficher l'image d'origine

Contriairement à ce qui est dit plus haut, nous ne sommes jamais plongés dans  dans les états d'âme d'une bourgeoise ennuyante, mais bien immergé s dans le questionnement profond et le sens de la vie c'est toute la richesse du scénario de Mia Hansen Love...

Bref, on n' est ici  pas  très loin de Bergman.: Le personnage principal n'a rien d'une personne sans émotion et toute en froideur, elle est tout simplement lucide , aliste et  philosophe, forcément, emprinte d'une grande sagesse enseignée par les plus grands philosophes...

Quel beau personnage de femme complexe et profonds, pas si éloigné de ceux tenus par Gena Rowland chez Cassavetes ou chez Woody... Franchement, un avenir aussi radieux on en redemande!!

 

"L'avenir", au cinéma le 6 avril (bande-annonce)

 

Commentaires
D
Bonjour, et bien moi, j'ai été agréablement surprise par ce film où Huppert fait du Huppert, mais je l'ai trouvé crédible en prof de philo (beaucoup plus qu'André Marcon d'ailleurs). Bonne journée.
Répondre
Pour en savoir plus

Webzine crée en 2010, d'abord en solo puis désormais avec une équipe de six rédacteurs selon les périodes. l'objectif reste le même : partager notre passion de la culture sous toutes ses formes : critiques cinéma, littérature, théâtre, concert , expositions, musique, interviews, spectacles.

 

Contact de l'administrateur

Envoyer un mail à l'adresse suivante : philippehugot9@gmail.com 

Visiteurs
Depuis la création 7 622 052
FESTIVAL JEUNESSE POLAR EN VACANCES, 9 e ÉDITION

FESTIVAL JEUNESSE POLAR EN VACANCES, 9 e ÉDITION
Traditionnel rendez-vous jeunesse donné par Quais du Polar au mois de juillet, Polar en Vacances revient pour sa
9e édition les mardi 9 et mercredi 10 juillet 2024 afin de promouvoir la lecture auprès jeunes de 6 à 12 ans

Ce festival jeunesse gratuit s’inscrit dans le cadre des opérations Partir en Livre (CNL), l’Été culturel (DRAC Auvergne-
Rhône-Alpes) et Tout l’Monde dehors (Ville de Lyon). Quais du Polar propose aux petits et aux grands lecteurs de polar,
aux centres de loisirs et aux familles du territoire, de se réunir pour des ateliers d’écriture, d’illustration et de découpage,
des animations, ateliers, jeux et énigmes afin de fédérer les jeunes autour de la littérature.
 

Festival Lumière 2024
 

 

Le festival Lumière fête ses 15 ans. L'ouverture de cette édition anniversaire aura lieu samedi 12 octobre à 18h à la Halle Tony Garnier, en présence du public, des artistes et des professionnels du cinéma. Comme le veut la tradition, le programme de cette grande soirée sera dévoilé ultérieurement. La billetterie pour cette soirée est ouverte ici !

 

Newsletter
144 abonnés
Suivez-moi