collagepolarsétrangers

 Certes, Quai du Polar, c'est fini depuis un mois, avec le succès phénoménal que tout le monde sait- vivement l'édition 2017 à laquelle j'espère prendre encore plus part- mais on continue de recevoir plein de supers polars, notamment anglo saxons qu'on arrive pas tous à lire évidemment...

Pour faire une sélection, rien de mieux que commencer par les grands noms, ceux qui instaurent un univers reconnus de tous grâce à un personnage récurrrent que les fans sont contents de retrouver, et voici deux exemples avec les tous derniers polars sortis  à ce jour en France de Linwood Barclay et John Connolly, deux auteurs estimés et estimables du roman policier anglo saxon :

:1.La fille dans le rétroviseur; Linwood barclay

 

barclay

« La fille, un énorme fourre-tout rouge en bandoulière, avait le pouce levé, et elle regardait vers ma voiture alors que je m’arrêtais au stop à l’angle de la rue. Pas question. Prendre un auto-stoppeur était déjà une mauvaise idée, mais prendre une adolescente était prodigieusement stupide. Un type la petite quarantaine, fait monter dans sa voiture une fille qui a la moitié de son âge par une soirée sombre et pluvieuse. Les possibilités que cela tourne mal étaient légions. »

 Depuis la mort de son fils, Cal Weaver n’est plus que l’ombre de lui-même. Le détective passe ses nuits à arpenter les rues de la ville à la recherche de réponses. Suicide ou meurtre ? Scott, adolescent mutique et mal dans sa peau a-t-il fait de mauvaises rencontres ? Cette nuit-là, Cal n’aurait jamais dû croiser la route de Claire, une jeune fille qui fréquentait le même lycée que son fils. Cette nuit-là les ennuis commencent vraiment.

Une petite ville américaine, proche du Canada et des chutes du Niagara. Une petite ville américaine où il ne se passe pas grand-chose, il faut dire que la police est plutôt zélée, un peu trop peut-être aux yeux du maire qui s’inquiète de la montée d’un populisme nourri par la crainte de l’autre. Une petite ville très calme, mais surtout, surtout ne pas trop remuer la vase, car les apparences sont parfois trompeuses.

Ce pourrait-être une petite ville à la Franck Capra, tout le monde connait  et aime tout le monde, puis cela devient une petite ville à la William Friedkin où tout le monde surveille et trompe toout le monde, et cela fini dans une petite ville à la Hitchcock où pas mal de personnes ont quelque chose à se reprocher.

Bon polar, bien enlevé, Lindwood Barclay connait la musique, si dans ce roman noir il manque l’humour qui devenait familier à ses fidèles lecteurs, le romancier donne l’impression de créer un nouvel héros récurrent. « La fille dans le rétroviseur » semble  fixer les bases d’une nouvelle série et après les épreuves traversées, Cal Weaver va se trimballer pas mal de traumas et  de bien belles gamelles. Chic ! Ou Hélas ! Un nouveau détective neurasthénique.

MD

 2. Le chant des dunes John Connoly

chant dunes

"  Il rouvrit les yeux. A sa gauche, il y avait la maison des Winter. De la lumière brillait aux fenêtres d'en bas. Il se mit à marcher vers elles. Déjà, il ne sentait plus le pistolet dans son dos."

Charlie  Parker. n'est pas seulement le patronyme d'un de nos plus grands jazmen de l'histoire de la musique, , mais aussi le nom d'un héros récurrent des livres de John Connoly-  un auteur de roman policier irlandais à ne pas confondre avec Michael Connoly, encore un homonyme- 

Charlie Parker  est  en effet devenu le personnage phare de l’auteur depuis le roman Laissez toute espérance : un ’ancien flic devenu enquêteur plongé dans un univers  souvent glauque et sombre.

Je n'ai fait connaissance qu'avec son dernier,  "Le chant des dunes". sorti en février dernier aux éditions  Presse de la cité, et  qui commenceau moment où notre  Charlie Parker- surnommé Bord, comme quoi l'honomnymie n'est pas fortuit-  s'est retiré  dans le Maine, diminué, meurtri par un attentat dont il avait victime dans le précédent roman et qui va vite se retrouver plongé dans une sombre histoire aux prises avec la seconde guerre mondiale et les horreurs nazies.

Si l''intrigue met un peu de temps à se mettre en place, le temps que Parker reprenne des forces sur la cote balnéaires, elle  s'avère vite passionnante. une fois qu'on est plongé d'habile façon dans cette intrigue sous fond  de seconde guerre mondiale où le fantastique n'est jamais très loin et où Connoly fait montre de toute sa maitrise narrative et formelle.

Bref, un  excellent cru qui donne envie de rattraper mon retard dans les livres de Connoly, mais vu le nombre, cela risque de me prendre un peu de temps...