antarctica_affiche_500

L'an passé, avec l'exposition A la conquête du pôle Sud" le musée des confluences nous amenait à la conquête de l'Antarctique,  dernière terre inexplorée du XXe siècle. à travers  la course vers la dernière grande récompense géographique qu’offrait la Terre au début du XXe siècle : le pôle Sud.En ce printemps 2016,, j'ai eu la chance le week end dernier de repartir, une nouvelle fois,  grâce au même musée,  en Antarctique, cette terre  inhabitée et uniquement accessible aux missions scientifiques internationales.grâce au musée des confluences, mais en faisant un bond en avant d' un siècle.

En effet, elle nous dévoile les secrets d'une autre expédition polaire très récente ( 2015) , celle nommée "Antarctica",  menée par le cinéaste de" la marche de l'empereur",   Luc Jacquet,  dix ans après La Marche de l’empereur, aux alentours de leur base française Dumont d’Urville en Terre Adélie, un  site naturaliste exceptionnel est uniquement accessible aux missions scientifiques. 

Alliant une double approche à la fois esthétique et scientifique, mêlant les points de vue sous-marins et terrestres, cette exposition nous fait  pénétrer dans la beauté de cette oasis des glaces : et nous donner le sentiment de nous promener sur la banquise ( même le froid y est et comme j'ai l'habitude porter six couches de vêtements, j'étais paré pour l'aventure.) . Petit détail en une dizaine de  photos de cette exposition immersive consacrée à l’Antarctique en trois parcours distincts.

 1ère étape du parcours : on pénètre dans le vestiaire où les hommes s’attèlent à de longs et méticuleux préparatifs.  A l’abri des rafales de vent que l’on entend dans la pièce, vous découvrez quelques-uns des équipements spécifiques utilisés par les membres de l’expédition, adaptés à la rudesse des éléments.

 

Première salle: dans l'intimité des préparatifs..

 Dans la cabine des explorateurs...

antarctica4

   2ème étape du parcours, on rentre dans les choses sérieuses avec les profondeurs sous marine :

Nous voilà invités à plonger aux côtés des phoques de Weddell et des manchots empereurs et Adélie dans les profondeurs de l’océan Austral. Immergés, guidés par les plongeurs, on y découvre la vie foisonnante des fonds sous-marins .Deux écrans vidéo côte à côte, vous montrent respectivement les images d’un plongeur se préparant à l’immersion et les animaux de la banquise prêts à se précipiter dans une eau à -2°. 

 Un peu plus loin, on peut passer la tête à travers les trous d’une paroi pour vous retrouver dans une série de petits films, au cœur d’un univers féérique, aux dimensions, aux reliefs et aux lumières déroutantes pour découvrir  une faune et une flore sous-marine foisonnante : anémones et étoiles de mer, méduses, étranges poissons et crustacés se faufilent entre roches, coraux et algues géantes.

Cet univers coloré n’est pas sans rappeler les récifs coralliens des mers chaudes. Certaines espèces sont d’une telle rareté qu’elles n’avaient jamais été observées dans leur milieu naturel permettant de  découvrir l’extraordinaire biodiversité du continent blanc.

. En pénétrant dans un espace sombre d’où émanent des sons subaquatiques – bulles, mouvements d’eau –,   sur grand écran sont dévoilées des images sous-marines montrant cette fois animaux et plongeurs sous l’eau.

antarctica 4jpg

antarctica3

antarctica 4jpg

antarctica 5

 Enfin dernière étape du parcours,  on retourne à la surface, et on reprend pied sur la banquise.

Entourés à 360 degrés par des écrans de plusieurs mètres de haut, on assiste alors aux scènes de vie quotidienne des colonies de manchots, en contemplation devant la beauté de la banquise qui se déploie à perte de vue. Dans une pièce entièrement pourvue d’écrans géants disposés à 360°, au son du vent et des cris des oiseaux, on se sent véritablement au beau milieu de la banquise.

On voit des paysages somptueux des massifs se découpant dans le ciel, des étendues de glace à perte de vue,  et on est forcément aux premières loges pour observer attentivement une colonie de manchots empereurs aux différentes étapes de leur vie.

antarctica 7 technique radicale pour lutter contre le froid..antarctica 9aantarcica 12

en pleine immersion

Notre verdict de l'exposition : en voilà  une nouvelle et  superbe exposition, qui parvient  totalement son pari de sensibiliser toutes les générations et notamment la jeune- mes deux enfants de 6 et 9 ans ont adoré- sur la biodiversité grâce à une interactivité et des jeux sur la vidéo très efficaces.

Au final mon fils a tenu à présenter cette exposition lors de son prochain exposé de classe, et ma fille a insisté lourdement pour qu'on lui achète un pingouin en peluche à la boutique du musée..il faut dire que ces manchots, qui semblent si peu sauvages et tellement doux et mignons ne peuvent au vu de cette expo, que nous faire craquer!!

 

  

Antartica- 

 L'exposition immersive du musée des Confluences
du 26 avril au 31 décembre 2016...

 http://www.exposition-antarctica.com/