mardi 10 mai

Il n’y a pas de passé simple : un bon roman policier qui ne se prend pas au sérieux..

    «J’ai toujours été impressionné par ma propre faculté d’affabulation. Mon ex appelait ça du mensonge. Grave erreur. Chez moi, c’est spontané. Aucun calcul vicieux ni intention de nuire. C’est de l’imaginaire à l’état pur. Ce qui est excitant quand on invente une chose, c’est de la rendre vraie après coup. Du grand art. Elle devait être allergique à l’art. » L’abbaye cistercienne de Morlan fait la fierté d’une charmante bourgade où il ne se passe jamais rien. En poussant la lourde porte du cloitre, le jeune... [Lire la suite]

mardi 10 mai

J'ai visité Antartica, l'expo qui nous glace... de joie!!

   L'an passé, avec l'exposition A la conquête du pôle Sud" le musée des confluences nous amenait à la conquête de l'Antarctique,  dernière terre inexplorée du XXe siècle. à travers  la course vers la dernière grande récompense géographique qu’offrait la Terre au début du XXe siècle : le pôle Sud.En ce printemps 2016,, j'ai eu la chance le week end dernier de repartir, une nouvelle fois,  grâce au même musée,  en Antarctique, cette terre  inhabitée et uniquement accessible aux missions... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 09 mai

Les justiciers de Glasgow: une très belle plongée dans le Glasgow d'après guerre..

  « Venez profiter d'une occasion de tripler votre mise comme il ne s'en présente qu'une fois par siècle ! Les appels d'offre pleuvraient, et leurs heureux bénéficiaires s'enrichiraient au point de faire passer Crésus pour un clochard…”   L'Écossais Gordon Ferris a déjà publié plusieurs romans outre manche, et la critique britannique le compare  même "avec Ian Rankin" ..ou  Val Mc Dermid, les plus célèbres auteurs de polars écossais.  Dans  "Les justiciers de Glasgow", qui... [Lire la suite]
lundi 09 mai

Quand on a 17 ans : Téchiné de retour à son meilleur..

Deux jours tout juste avant l'ouverture de Cannes, dont les films présentés vont comme chaque année emporter tout sur leur passage, j'aimerais revenir sur le dernier grand film français du premier semestre que j'ai pu voir en salles et dont je n'ai pas encore parlé.  Ce film, c'est le dernier André Téchiné, un cinéaste  qu'on avait laissé en 2014 mi figue-mi raisin avec cet homme qu'on aimait trop que Michel avait été un peu seul à défendre ici même et ailleurs.. Il faut dire qu'à part ce film- et le précédent,... [Lire la suite]
dimanche 08 mai

Collection les grands peintres en BD : Van Gogh

  Je n'avais pas encore lu de titres  issu de la  collection « Les Grands Peintres » des éditions Glénat et 2016 a été l'occasion de faire connaissance avec elle et un titre paru en  janvier dernier sur  un des plus illustres peintre au monde, Vincent Van Gogh. Plus qu'un biopic complet sur la vie et l'oeuvre du peintre à l'oreille coupée, Michel Durand trousse une  fiction d’un épisode  précis de la vie du peintre hollandais , et nous plonge en 1890. alors que Vincent Van Gogh... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 23:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 08 mai

Mrs Bridge/ Mr Bridge: la peinture juste et visionnaire de la société américaine d'après guerre

    Après Une heure avant minuit,  que je vous d'ailleurs  fais actuellement gagner par un billet concours, encore un petit zoom sur la collection Vintage chez Belfond nous permet de découvrir  ou de redécouvrir des classiques et des perles méconnues ou oubliées. Je connaissais Mr & Mrs Bridge  car j'avais vu son adaptaiton  au cinéma en 1990. un des films plus méconnus de James Ivory avec la  star Paul Newman et Joanna Woodward, sa femme à la ville depuis 1958, dans... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 08 mai

Concours la Panthère noire : 2 DVD d'un film oublié du cinéma noir britannique à gagner

  J'en ai parlé vendredi soir dans ma dernière revue de sortie DVD : Le tout premier film que j'ai vu lorsque je suis arrivé à Beaune cette année pour couvrir le festival du film policier ne fut pas une avant première proposée en compétition officielle mais un film anglais de 1977 interdit lors de sa sortie et resté invisible pendant près de 40 ans : LA PANTHÈRE NOIRE du genre néo-noir britannique des années 1970 LA PANTHÈRE NOIRE de Ian Merrick relate l’histoire vraie de Donald Neilson, ennemi public n°... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 07 mai

Concours e cinema : 10 codes pour voir Les Enquêtes du Département V : Délivrance

   J'en ai parlé jeudi soir  : Les Enquêtes du Département V : DÉLIVRANCE est  disponible en e-Cinéma le 5 Mai sur la majorité des services de vidéo à la demande. Cette troisième enquête qui plus que les autres constitue donc un  divertissement à la fois  palpitant et très efficace.    Adaptés des best-seller du danois Jussi Adler-Olsen, les Enquêtes du Département V sont des thrillers glaçant et brutaux comme seuls les nordiques savent les faire. Hans Petter Moland, réalisateur de... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 06 mai

Revue sortie DVD : le gout des merveilles, la panthère noire

 Deux DVD qui n'ont rien à voir l'un avec l'autre dans notre revue de récente sortie DVD... parfois on arrive à trouver des liens et parfois pas, sauf le fait qu'ils valent l'un et l'autre le coup d'oeil pour des raisons forcément radicalement différentes     1. Le gout des merveilles, Eric Besnard : un feel good movie ensoleillé!!   Ce film qui sorti en salles à la toute fin d'année dernière avait tout du conte de Noel attendu et cinématographiquement faiblard, proche du film de terroir de bas de... [Lire la suite]
vendredi 06 mai

Théâtre : Les affaires sont les affaires, la comédie visionnaire de Mirbeau sur les dérives du capitalisme

  Romancier sulfureux de la fin du 19 ème siècle, Octave Mirbeau est un artiste dont , j'avais  parlé il y a tout juste un an  à l'occasion de l'adaptation au cinéma, par Benoit Jacquot, de son Journal d'une femme de chambre, réquisitoire féroce contre une classe dominante au détriment de la condition esclavagiste des gens de maison, ainsi qu'une critique caustique de l'étroitesse d'esprit de la bourgeoise provinciale. ,Mais Octave Mirbeau n'était pas qu'un écrivain polémique et un homme de théâtre... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,