jeudi 28 juillet

Poche pour cet été: Pardonnable, Impardonnable

  « J’ai attrapé mon manteau, embrassé mon fils, tenté une sorte d’accolade, poitrine contre poitrine comme on le fait entre hommes. Je lui ai répété que je l’aimais plus que tout au monde, ce qui était vrai, que nous étions les plus forts lui et moi, puis j’ai ajouté qu’il était beau, et qu’il ressemblait à un héros, et  ça c’était faux bien entendu, il avait un aspect  fantomatiques avec ses bandages sur le crane,  son sourire légèrement tordu, son pansement taché sur la joue, sa peau autrefois douce... [Lire la suite]

jeudi 28 juillet

On adore cette Florence Foster Jenkis, cousine éloignée de notre Marguerite..

  Une question  m'est très vite venu à l'esprit lorsque j'ai pris connaissance il y a quelques mois de cela du sujet du  dernier film de Stephen Frears, au demeurant un cinéaste que j'ai jadis adulé- à l'époque de the van ou Sammy et rosie s'en vont en l'air- mais qui a accuse une petite baisse de régime depuis plusieurs films, de philimoena a Est ce que valait il la peine d'aller le voir en salles  sachant qu'il raconte à peu près la même histoire que le dernier très beau film de Xavier Giannoli , ce... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,