BY THE SEA (2015)_FRA_DVD_RET_Packshot_Sleeve_8307041-32_3D


Précédée d'une réputation et d'une critique presse pour le moins calamiteuse, "Vue sur mer", la troisième réalisation d'Angelina Jolie- mais le premier que je voyais d'elle vu que les deux autres étaient des films de guerre, un genre dont je suis peu fan, a connu une exploitation salles très rapide  en fin d'année dernière et sa sortie en DVD en plein été- le 16 août dernier chez Universal- était l'occasion de voir si le film valait sa -très- mauvaise réputation.

Vue sur mer raconte l’histoire d’un couple en crise qui vient passer ses vacances dans une station balnéaire en France dans les années soixante-dix.

Ce drame conjugal est très fortement inspiré du cinéma européen,  d'Antonioni, aux incontournables  "Scènes de la vie conjugale" de Bergman nous immerge en plus de deux heures dans les tourments d'un couple fragilisé par les épreuves de la vie, le couple cachant un lourd secret que l'on connaitra qu'à la toute fin.

© Universal Pictures

 Entre temps notre duo de stars holywoodiennes aura rencontré un couple de jeunes français- Melvil Poupaud et une Mélanie Laurent- cantonnée dans un rôle de jolie crucruche- dont les ébats fréquents qu'ils observent par le biais d'un trou de leur chambre voisine remettra- un peu- de piment dans leurs vies si tristes.

Si on peut louer l'ambition d'Angélina Jolie d'aller loin des carcans traditionnels du cinéma holywwodien et se lancer dans l’entreprise  risquée du film d’auteur contemplatif  européen, avec une mise en abyme de son propre couple, "Vue sur mer" n’arrive jamais vraiment à se hisser à la hauteur de ses ambitions et surtout souffre d'un script trop ténu et qui parait très vite répétitif.

vue-sur-mer-angelina-jolie-pitt-brad-pitt-e1471281337661© Universal Pictures

Résultat des courses : ce Vue sur mer se révèle plus contemplatif que glamour , offrant une réflexion sur l’ennui qui malheureusement devient vite.... ennuyeuse..

Quand on a vu récemment le superbe Economie d'un couple, autre radioscopie d'un couple qui se déchire, cette vue sur mer semble bien plate et lassante, et manque terriblement de chair et d'intensité.

On sauvera quelques scènes, notamment toutes celles qui rassemblent  Brad Pitt et le toujours formidable Niels Arestup, une très belle photographie magnifiant ces décors du sud de la France ( tournés en réalité à Malte) et on regrettera que Richard Bohringer, soit réduit à un rôle de silhouette..

Dans l'ensemble, un projet ambitieux mais un résultat pas franchement réussi, bref, pas complètement la catastrophe annoncée mais pas loin.. 

 © Universal Pictures

  

Bonus: quelques scènes coupées redondantes qui n'apportent rien de plus au film..