120x160_POESIA_SIN_FIN

Alejandro Jodorowsky est un cinéaste visionnaire, des années 70 une diva de l’underground, véritable superstar dans les milieux artistiques de la contre-culture internationale.  à l’époque du psychédélisme et d’une permissivité nouvelle en matière de sexe et de violence,

Si Jodorowsky n’a signé que sept longs métrages en quarante ans, il fut   adulé pour plusieurs de ses oeuvres par pas mal de cinéphiles notamment pour ses films  El TopoLa Montagne sacrée et Santa Sangre , sans parler cette année du documentaire  Jodorowsky’s Dune de Frank Pavich qui revenait avec un vrai succès sur son projet avorté d'adopter le roman Dune avant Lynch.

Il y a trois ans La Danse de la réalité (La danza de la realidad), sorte d’essai poético-autobiographique dans lequel l’artiste panique invite le spectateur à un émouvant voyage introspectif met fin à une absence cinématographique de vingt-trois ans,  et son nouveau film, qui sort  le 5 octobre prochain POESIA SIN FIN, qui suit le memes traces que son précédent film .

 Poesía sin fin c'est  une sorte d’essai autobiographique dans lequel Alejandro Jodorowsky invite le spectateur à un voyage introspectif, avec un émouvant retour aux sources de sa propre enfance et de son univers fantasmatique., qui raconte sa vie jeune adulte pendant les années 1940 et 1950, dans l’effervescence de la capitale chilienne, Santiago. 

Pour Alejandro Jodorowsky, Poesía sin fin et son précédent film "La Danza de la Realidad" forment une unité aussi bien dans le contenu que dans la forme. "À la fin de chacun des deux films, l’enfant part vers un nouveau lieu. Il quitte mon petit village de Tocopilla pour la capitale Santiago, puis il quitte le Chili pour la France. Les deux fois, il y a cette idée du voyage vers l’inconnu", note le cinéaste.

 

P1050506

 Synopsis :

Dans l’effervescence de la capitale chilienne Santiago, pendant les années 1940 et 50, « Alejandrito » Jodorowsky, âgé d’une vingtaine d’années, décide de devenir poète contre la volonté de sa famille. Il est  introduit dans le cœur de la bohème artistique et intellectuelle de l’époque et y rencontre Enrique Lihn, Stella Diaz, Nicanor Parra et tant d’autres jeunes poètes prometteurs et anonymes qui deviendront les maîtres de la littérature moderne de l’Amérique Latine. Immergé dans cet univers d’expérimentation poétique, il vit à leurs côtés comme peu avant eux avaient osé le faire : sensuellement, authentiquement, follement.  

 Dotation du concours :

 5X2 places, pour voir POESIA SIN FIN dans toutes les salles de France grâce à Le Pacte, distributeur du film  

  Pour participer il suffit de remplir le formulaire ci dessous : 

 

 

Et ceux ou celles  qui me suivront sur mon compte Twitter ou/et ceux ou celles qui auront liké ma page Facebook auront droit à une chance supplémentaire (mais il faudra me communiquer votre pseudo, évidemment et j'en profite pour vous rappeler que si vous n'en avez pas, cela ne vous empêche pas du tout de jouer).

 Fin du concours le mercredi 5 octobre  2016 minuit

 Bonne chance à tous!!