Sorti en 1972, Cris et chuchotements a fait l’effet d’une véritable bombe dans le paysage cinématographique mondial. Cris et chuchotements” ressort cette semaine  grâce à Carlotta films et c'est donc l'occasion  pour Michel, fan de Bergman de la première heure de vous dire pourquoi il faut aller voir ce chef-d’oeuvre avant le weekend pour que nos  lecteurs se ruent dans les salles le projetant voir ce portrait de femmes d'une violence rarement atteinte, contrebalancé par un sens inégalé de l’esthétisme.

 

critique-cris-et-chuchotements-bergman1

Agnès, malade, écrit dans son journal : « Il est tôt, lundi matin, et je souffre. Mes sœurs et Anna se relaient à mon chevet » Ce sont les premières images d’un des plus grands films des années 70. Un manoir quatre femmes dans un huis-clos étouffant, la couleur rouge dominante, la douceur de la mise en scène contraste violemment avec les rapports passionnés que les trois sœurs ont tissés depuis l’enfance. Seule la servante Anna pourra accompagner Agnès dans les derniers instants de sa vie.

«  Cris et chuchotements »  est le plus grand succès de Bergman, c’est un pur film de cinéma, chaque image fait sens, un chef-d’œuvre, peut-être, mais le mot est tellement galvaudé.

Disons que c’est un des grands films d’un des plus grands cinéastes que le XXe siècle ai connu.

Il ne faut pas avoir peur de  Bergman, il a été de bon ton de se moquer de ces films, un sketch des Inconnus (les pauvres), Sheila et sa petite fille de Français moyen ( la pauvre) mais en vérité je vous le dis, « Cris et chuchotements » ressort cette semaine au cinéma en version restaurée, alors oubliez tous les blockbusters, tous les dessins animés, toutes les comédies de cette période de fête et osez Bergman. Et après conquis, il ne vous restera plus qu’à vous plonger dans sa filmographie.

cris-et-chuchotements_278681_16609

 Comme c’est bientôt Noël, c’est cadeau, je vous confie à l’oreille mes Bergman préférés sans aucune hiérarchie : « Fanny et Alexandre » à voir en famille, « Les Fraises sauvages » le premier road movie, « Le septième sceau » ou le moyen âge revisité, « La flute enchantée » idéal pour initier les enfants à Mozart, « Scènes de vie conjugales » que Woody Allen a pillé avec le talent qu’on lui connait et « Sarabande » sa suite trente ans plus tard, « L œuf du serpent » sa seule super production...et puis …et puis…

 « Cris et chuchotements » a été vu en 1973 en France par 1 300 000 spectateurs c’est dire si à cette époque les spectateurs avaient du talent, c’est aussi le film préféré de Raymond Domenech, c’est dire si les footballeurs de cette époque avait  du talent.

 MD


Cris et chuchotements - Bande annonce par FranceCinema