Depuis sa première représentation au Théâtre de Bayeux en 2011, l'adaptation du Horla de Guy de Maupassant par Slimane Kacioui vole de succès en succès. Après ses représentations au Théâtre du Petit Hébertot (2013-2014), au Funambule de Montmatre et au Festival d'Avignon trois saisons de suite (2012, 2013 et 2014), la pièce investit le magnifique Théâtre Michel, jusqu'au 6 mai. Et vous auriez tort de la manquer.

                                       LeHorla Visuel WEB avec logos

"Quand nous sommes seuls longtemps, nous peuplons le vide de fantômes…"

"Le fantastique, c'est l'hésitation éprouvée par un être qui ne connaît que les lois naturelles, face à un événement en apparence surnaturel" selon l'écrivain Tzvetan Todorov, dont nous déplorons la récente disparition… C'est à la lumière de cette définition que de nombreux collégiens étudient la nouvelle fantastique du "Horla" de Guy de Maupassant, qui en est une parfaite illustration. 

"Cette nuit, j'ai senti quelqu'un qui, accroupi sur moi, buvait ma vie entre mes lèvres…"

Dans son journal intime, le narrateur (Florent Aumaître) raconte l'enfer de son quotidien, persuadé d'être poursuivi par un être maléfique, baptisé "le Horla", qui le hante, le traque… Chaque jour, il compile le récit de ses journées, partagées entre moments d'angoisse et d'apaisement, raconte ses peurs, ses profondes inquiétudes face à la présence de plus en plus envahissante de cette créature. Il évoque également les différents stratagèmes qu'il met en place pour pouvoir lui échapper. Il va tout tenter pour le chasser, en fuyant son foyer, en partant en voyage et ira même jusqu'à mettre le feu à sa demeure, pour l'éliminer tout à fait.

Nous assistons, impuissants, à cette effroyable et spectaculaire descente aux enfers

Est-il réellement fou ? Victime d'hallucinations ? De schizophrénie ?  Quel est le diagnostic, professeur ?

                                 Copyright : Théâtre Michel

Le nôtre est sans appel : nous sommes totalement conquis par ce seul-en-scène brillantissime porté par l'interprétation époustouflante de Florent Aumaître qui, pendant 1h20, nous embarque totalement dans cette folie qui le ronge. Par son jeu, il nous fait ressentir physiquement les frissons qui le traversent pendant "ses visions" que l'on pourrait qualifier de véritables "moments de transe", tant il semble habité par ces phénomènes inexplicables, mais aussi, par son texte.

Les éléments de décors sont rares, les jeux de lumière sobres. Tout, dans la mise en scène habile de Slimane Kacioui, est fait pour que notre attention soit fixée sur le comédien, sur les différents masques de sentiments qu'il arbore, sur sa diction impeccable qui nous permet de savourer la langue d'un des plus grands écrivains du XIXème siècle. 

Nous ne pouvons que vous inviter à aller applaudir ce spectacle qui rappelera peut-être à certains, de délicieux souvenirs de jeunesse...

Le Horla de Guy de Maupassant, au Théâtre Michel, 38, rue des Mathurins, 75 008 PARIS

Les mardis et mercredis à 19h, jusqu'au 6 mai 2017.

A noter que de nouvelles dates ont été rajoutées !

- jeudi 4, vendredi 5 et samedi 6 mai, samedi 27 mai à 19h00

- les dimanches 14 et 21 mai à 16h30