karst

« Quelle idée d’être policier, quand même, rien de tel pour se fourrer dans des situations dangereuses. Déjà, avec ton frère, quand tu étais petit, tu cherchais souvent les ennuis, à croire que tu aimes ça ! »

Après quelques problèmes avec sa hiérarchie au 36 quai des Orfèvres, le jeune inspecteur Paul Kubler est de retour à Rouen sa ville natale. Entre la surveillance de manifestations ouvrières, les plaintes de gays en goguette détroussés dans le taillis normand, le quotidien est bien morne.

Pourtant une histoire de pollution des nappes phréatiques va mettre la région en émoi. C’est bon Paul kubler tu l’as ton enquête, mais cette histoire d’eau t’emmèneras beaucoup plus loin que tu ne le penses, il y aura des hommes d’affaires véreux, des notables corrompus, des gros bras tatoués, quelques cadavres et une belle géologue spécialisée dans les structures karstiques. Finalement les sous-sols crayeux du pays de Caux sont bien aussi dangereux que la capitale.

Un polar hydrogéologique, dans une région où il fait beau plusieurs fois par jour, David Humbert sait de quoi il parle :  il est géologue à Rouen.

Une intrigue bien construite, du suspens, un flic sympa, de la bière, de la musique, « Karst » est un premier roman prometteur.

Un écrivain qui, à la fin de son récit, a la poésie de remercier : «  la tectonique des plaques, cette magnifique machine qui recycle le monde et fait pousser les montagnes » mérite toute notre attention et notre sympathie.

Karst-David Humbert
Editions Liana Levi
6 avril 2017