Sortie Livres Louise en Hiver de JF Laguionie par Dominique Frot

, Editions DeLaTOUR- collection la voix du papier

" ce matin, je me suis rendue compte qu'il fallait changer de tenue." Tant que l'idée d'être secourue s'imposait à moi, je m'accrochais à mon manteau et à mon chemisier blanc. Mais le manteau s'est déchiré. Mon cardigan bleu à bouton de nacre n'a pas survécu non plus.Bref, je me sens mal armée pour la vie en plein air, il me faut autre chose."

 

louise-en-hiver

Les Editions Delatour proposent :  3 livres de nouvelles écrits par Jean-François Laguionie
Une collection dirigée par Dominique Frot
 

Et je parle... À qui ?... Sais pas... À l’île... À la mer... Il faut parler, je dois parler à voix haute... c’est recommandé... dire, clamer, proclamer, déclarer... murmurer aussi, parfois... n’importe quoi, des vérités, des mensonges...Les chèvres ne sont pas suffisantes.

Les histoires de Laguionie sont ce que les « pafinis » sont aux « toupins » dans l’un de ses derniers films… Lorsqu’elles sont ainsi ouvertes, elles rappellent aux êtres limités que nous sommes, tous ceux des films, des romans, des idées… des êtres qui ne verront jamais le jour, dont le nombre est infini. Par là, elles nous rappellent l’imposture de ce qui se donne pour réel.

Dominique Frot

directrice de collection

 

Après un formidable Tableau, où il dénonçait les inégalités sociales et le racisme de l'Holocauste, Jean-François Laguionie décide de s'attaquer à une peinture cruellement révélatrice, sur les dessous de la crue ruralité et la paupérisation de la classe moyenne contemporaine et moderne. En revenant à des techniques picturales beaucoup plus classique (fusain, calque, canson…), il signe une fresque artisanale, qui possède, étonnement, une magnificence de l'ordre de l'extraordinaire.

Racontant l'histoire de Louise, personnage éponyme atypique, qui n'en fait qu'à sa tête après le départ de la foule nombreuse, se construisant une cabane, cassant les vitrines de luxe, le roi de l'animation compose un fable au rythme parfaitement linéaire (prenant donc le temps de posé les première briques du néo-drame), où la morale n'est pas bien loin : la face cachée des stations balnéaires, son calme après la « tempête » touristique, l'impact écologique de l'Homme sur la planète Terre…

Enfin, ce nouveau récital stylistique évoque avec brio la mort, comme une résignation existentielle au fil de ce récit apaisé et calme.

Bercé par la voix rauque et malheureuse de Dominique Frot, la trame mortifère nous entraîne dans une sublime mélancolie, et ce livre vient à point pour confirmer la beauté du film d'animation ..