24 mai 2017

Magyd Cherfi entre définitivement dans la catégorie reine

  "Dire que j’écris me gêne, complexe d’ancien pauvre, d’ex-fils-d’immigré, d’épisodique schizophrène car j’suis devenu français. J’ai du mal à écrire car je m’écris et m’écrire c’est saisir une plaie par les deux bouts et l’écarter un peu plus. La plume m’a séparé de mes compagnons d’infortune, tous ces « Mohamed » Avec "Ma part de Gaulois", Magyd Cherfi, connu en tant que parolier du groupe toulousain Zebda ( un groupe que j'avais eu l'immense privilège d'interviewer il y a quelques années) , nous a livré, à la dernière... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 22:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 mai 2017

Une affaire d'hommes, Todd Robison : un polar 100% action et coup de poing

  "Junior n’était pas du genre à se défiler quand un truc tournait mal au bar. Plutôt l’inverse, en réalité. Quelque chose m’échappait. Junior leva le menton pour désigner le problème. Le bar était bondé, mais je vis tout de suite la source des difficultés.  Des ondes électriques émanaient de deux types assis au bout du comptoir. Ils s’embrassaient. Génial. En plus de tout le reste, je devrais également assurer la police de la Baise" Un des grands auteurs de la collection Néo Noir de Gallmeister qu'on retrouve vec ses deux... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 18:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 mai 2017

Patricia, Geneviève Damas: un beau roman à trois voix sur le drame des migrants

  " Ce que je cherche, je ne le sais pas trop bien. Ce pays est trop neuf. Je crois que je veux juste  trouver ceux qui sont dans la même situation que moi,  comprendre comment nous allons vivre, comment nous nous en sortirons. A vous, je  ne peux pas tout dire, avec vous, je ne peux pas tout partager, Patricia."  Au Canada, Jean Iritimbi, un Centrafricain sans papiers, rencontre, dans l’hôtel où il travaille au noir, Patricia, une cliente blanche qui s'éprend de lui. Pour le ramener avec elle à Paris,... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 15:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 mai 2017

Des fantômes (d'Ismaël ) qui me sont bien mal revenus

   Cette année je trouvais déjà  sur le papier que contrairement aux années précédentes,  les films de Cannes sortant simultanément en salles n'étaient pas très nombreux et ne payaient pas énormément de mine sur le papier, à part le tres excitant "Ament double" de François Ozon qui sort vendredi en salles et sur lequel je compte beaucoup .. En effet, alors que le Rodin de Doilon- qui sort ce mercredi 24 mai en même  temps que sa projection cannoise, l'austérité que l'on devine dans la bande annonce ou... [Lire la suite]