"Le lieu naturel du cinéma est la salle de cinéma";

Thierry Frémaux- conférence de presse du Festival Lumière 15 juin 2015

  Les Festivals s'enchainent à un rythme soutenu en ce moment : à peine revenu du film d'animation d'Annecy,  nous tendaient les bras la traditionnelle conférence de presse du prochain Festival Lumière, un évenement toujours tres attendu par les lyonnais juste avant les vacances

Comme  chaque année, les pronostics allaient de bon train , pour cette édition qui aura lieu du 14 au 22 octobre 2017 avec depuis l'an dernier un week end de plus pour bien en profiter!

Pour la 9ème édition- avant un dixième prix en 2018 que d'aucuns imaginent forcément très prestifieux, les bookmakers ne savaient plus où donner de la tête : certains penchaient pour Nanni Moretti ( le cinéma Italien n'a jamais été récompensé), d'autres David Lynch ( Thierry Frémaux a joué avec cette attente lors d'un sous entendu dans la conférence de presse) ou encore sans trop y croire Woody Allen,  et finalement la réponse a été livrée sur les coups de midi, après une conférence de presse fidèle à l'image d'un Thierry Frémaux toujours aussi en verve et en anecdotes croustillantes qu'habituellement :..

 WONG KAR-WAI - PRIX LUMIÈRE 2017

 

won

 Avant cette neuvième édition,  seuls les continents européen et américain avaient été mis à l'honneur par le  Prix Lumière, ce prix créé par Thierry Frémaux afin de célébrer à Lyon un(e) cinéaste ou une personnalité du septième art, à l’endroit même où le Cinématographe a été inventé par Louis et Auguste Lumière et où ils ont tourné leur premier film, Sortie d’Usine, en 1895.

Parce qu’il faut savoir exprimer la gratitude qu'il faut  aux metteurs en scène et aux artistes du cinéma qui habitent nos vies, le Prix Lumière est une distinction qui repose sur le temps, la reconnaissance et l’admiration., et en cela Wong Kar-wai, est un choix idéal, lui, qui pour Thierry Frémaux est " l’un des cinéastes les plus immenses et les plus talentueux , qui a accepté de venir avec beaucoup d’humilité ».

Certainement moins médiatique que les précédents Prix Lumière, et dont la carrière a un peu stagné cette dernière décennie ( un seul film The Grandmaster depuis 2007), la consécration de WKW en octobre prochain sera justement  pour Frémaux et son équipe "l'occasion  de  mettre en avant un cinéaste devenu assez rare et nous souhaitons qu’il soit toujours plus universel »

Les personnages fantômes, l'imprévisibilité du temps qui passe, ses réminiscences,  figurent assurément parmi les figures de proues d'un réalisateur à l'univers singulier et assez fascinant.

affiche-lumiere2017-vert

 Parmi les autres annonces faites ce jour, par Thierry Frémaux on notera entre autres réjouissances,  un hommage à Henri-Georges Clouzot avec la diffusion de l'intégrale de son oeuvre en version remasterisée, une rétrospective consacrée à Jean Luc Godard de ses films réalisés avant l'année 68 ( surement pour coiencider avec la sortie du Redoutable du grand habitué des lieux Michel Hazanavicus) un hommage à la  cinéaste de Lyon  Diane Kurys,  un autre à l'actrice si envoutante qu'est Tilda Swinton, au réalisateur mexicain- présent à Annecy au MIFA ( tiens donc)  Guillermo del Toro (avec avant-première de son nouveau film qui ne sort qu'en janvier 2018). et la séance pour les enfants. ca sera un incontournable, le fameux Roi Lion donnant envie de sortir de l'Institut Lumière en chantant Hakuna Matata à tue tête !!

Bref, encore une fois un programme dantesque et roboratif en diable qui donnerait presque envie de voir très vite passer l'été pour se retrouver en plein mois d'octobre !!

 

 

le-roi-lion-de-rob-minkoff-et-roger-allers-1994

only-lovers-left-alive-de-jim-jarmusch-2013

 

 

Rétrospectives

Le mystère Clouzot

Westerns

Tout Godard, part 1

 Histoire permanente des femmes cinéastes

Comme des comètes

 

 Premières invitations

Tilda Swinton

Guillermo del Toro

Diane Kur ys

 Séances spéciales

Huit épisodes inédits du Voyage à travers le cinéma français par Bertrand Tavernier

Centenaire Jean-Pierre Melville

Dévoilement du site « By NWR »

 

Musiquede films

Giorgio Moroder

  

Sublimes moments du muet

Harold Lloyd

Buster Keaton, part 2

Ciné-concerts au piano dans les salles de cinéma

 

 Evénements

• Ciné-concerts à l’Auditorium de Lyon sur des bijoux du cinéma muet :

The Kid Brother, avec Harold Lloyd, le mardi17 octobre, accompagné par l’Orchestre national de Lyon dirigé par Carl Davis

 

 

hellboy-ii-les-legions-d-or-maudites-de-guillermo-del-toro-2008

le-mepris-de-jean-luc-godard-1963

la-baule-les-pins-de-diane-kurys-1990

Toutes les informations pratiques sur le site du Festival

http://www.festival-lumiere.org/