Troisième chronique de comédie française en trois jours- et c'est pas fini :o)- avec encore une parution DVD- le 23 mai dernier chez AD Vitam-  d'un film passé ( bien trop) inaperçu lors de sa sortie en salles le 11 janvier dernier..

Il s'agit de " Jamais Contente" est une comédie française réalisée par Emilie Deleuze tiré d'après la série de romans jeunesses de Marie Desplechin :

 

dvdjamais

En 2006 puis 2007, Marie Desplechin signait à  L'école des loisirs  deux tomes de son Journal d’aurore, unanimement considéré comme l’une de ses créations littéraires les plus réussies. 

Dix ans plus tard, cette chronique d’une adolescence féminine racontée « de l’intérieur », tout en finesse et drôlerie, devient une adaptation cinématographique plutot fidèle et réussie.

La réalisatrice Émilie Deleuze  fille du grand philosophe et dont le premier long La peau neuve avec Samuel Bihan a marqué considérablement les esprits à sa sortie en 1999 s'empare avec beaucoup de sérieux de l'héroïne créée par l'incontournable Marie Desplechin.

Comme dans le roman, on  fait connaissance avec Aurore en pleine crise d’adolescence  et qui  dévoile en voix off- une voix off qui remplace le journal intime des romans jeunesse-* ses petits soucis, ses espoirs et tous les petits riens qui remplissent son quotidien :  :  ses parents ne comprennent rien à rien,  se sœurs n’ont pas du tout la même conception de la vie, ses profs qui ne sont même pas capables de détecter un élève surdoué , les mies avec qui on peut partager fous rires et visionnages d'émissions débiles à la télé.

Complexée, contradictoire, lunatique, lucide,  Aurore est une adolescente normale ,  mais avec sans doute encore plus de gouaille et de mauvaise foi que les autres ados, bref, elle a tout pour faire une héroïne aussi attachante qu’agaçante (ah oui, elle nous irrite un peu quand même cette Auroire parfois, surtout quand on est parents nous même :o)

Le regard qu'elle pose sur son entourage est aussi mature que pertinente, et cette jeune héroine, que  la jeune actrice Léna Magnien campe avec énormément dejustesse, .Emilie Deleuze la  filme  avec une  tendresse  évidente.

aurorejamais

Marie Desplechin  arrivait à rendre  son récit très fédérateur et toutes les femmes peuvent retrouver des réminiscences de sa propre adolescence et Jamais Contente le film  réussit également à nous prouver à quel point la préadolescence est une période aussi délicate qu’importante dans la vie  des jeunes filles,  et à quel point le dialogue entre parents et ado s'avère difficile  avec leurs parents, persuadés qu’ils ne comprennent pas ce qui leur arrive. 

Entre  Les Beaux Gosses,et LOL, Jamais Contente trouve sa place  et prouve que la comédie générationnelle française peut parfois toucher juste.

Suppléments du DVD  :

  - bande annonce du film Jamais contente,

-  extrait de masterclass où la réalisatrice Emilie Deleuze et le monteur Frédéric Baillehaiche expliquent notamment une des scènes clés du film, celle où la grande sœur d’Aurore annonce à sa famille surprise qu’elle va se marier avec son amoureux russe..