11 juillet 2017

Une femme fantastique : quand le cinéma chilien renouvelle la love story..

Qui a dit que pendant l'été, les très bons films se faisaient aussi rares que les coureurs propres dans le peloton du Tour de France? Pour le tour, je peux pas vous dire cela fait longtemps que je ne regarde plus (comment cela, il ne courrent plus, Virenque et Jalabert?) mais, concernant le 7ème art, on peut vous dire que la légende est complètement dépassée et qu'il reste encore plein de très beaux films qui osent braver la canicule et faire le pari de la contreprogrammation,  entre un blokbuster pas malin malin et une... [Lire la suite]