1Dream Boat

dreamUn film de Tristan Ferland Milewski au cinéma le 28 juin.

”Chaque année, des centaines de gays se rassemblent sur le Dream Boat.
Ce documentaire n’offre qu’une vision stéréotypée d’hommes qui ne vivraient que pour leur corps, c’est très soap mais sans recul comme pourrait le faire Almodovar ou Ozon...une sorte de romantisme qu'on peut trouver extrême, rechercher l’amour dans un lieu fermé où tout le monde couche avec tout le monde.
L’originalité c’est que les back-grounds sont entre ciel et mer, sous le soleil exactement....pas n’importe où....C’est la croisière s’amuse mais ca va pas beaucoup plus loin..

 

 2. Les ex

Résultat de recherche d'images pour "les ex film"

Une comédie de Maurice Barthélémy , l'ex Robin des bois qui avait réalisé le joli "Pap"a il y a déjà plusieurs années qui suit les aléas amoureux de plusieurs protagonistes à travers la capitale parisienne, brodant une comédie chorale.sur le thème des ex.  Une  multiplication des couples permet de balayer des caractères et des situations variées, mais cette comédie sans prétention enchaine les situations prévisibles et les personnages cariicaturaux"..vite vu vite oublié!!

 3. Song to song

Résultat de recherche d'images pour "song to song"

Dire qu'on s'y ennuie ferme me semble inapproprié. Il y a dans cette expression une injonction virile et une quête d'absolu que l'on ne peut réserver qu'aux grands maître du genre du cinéma d'auteurs des année 70. Il y avait là une vrai volonté d'emmerder le spectateur avec des images laides, une absence de scénario, des dialogues d'une platitude accablante ânonné par de très bons acteurs qui mettaient un talent fou à jouer faux.
Ici, on sent que Malik essaie de bien faire, la vacuité est bien présente dans le propos et les dialogues mais les prises de vues sont parfois suffisamment belles pour vous intéresser.
Et puis il y a cette lutte incessante contre la nausée provoquée par les mouvement erratique de la caméra qui empêche de vraiment bien dormir.
En résumé on peut recommander ce film pour une bonne sieste au frais dans ces jours de canicules à la conditions de fermer les yeux dès les premières images.
 
Bon non-cinéma.