Fleur de Tonnerre, sorti en DVD le 6 juin 2017 chez BLAQ OUT, est l'adaptation d'un  roman éponyme de Jean Teulé qui comme pas mal de romans de l'ancien chroniqueur de Nulle Part Ailleurs, a connu un beau succès de ventes.

Avec sa truculence légendaire et sa plume décalée et singulière, Teulé nous narrait le parcours d' Hélène Jegado,  l’une des plus grandes criminelles du 19ème siècle.

Surnommée Fleur de Tonnerre elle sème le mal depuis toute petite en empoisonnant tous ceux qui croisent sa routfleurtonnerree.

Elevée au lait des superstitions celtiques et particulièrement imprégnée par celle de l'Ankou , représentation de la mort dans une légende bretonne racontée aux enfants, cette petite fille  malmenée par la vie, deviendra la plus grande serial killer de l'histoire de France ( on en fait mention dans l'épatante expo Venenum actuellement au musée des confluences).

La lecture du roman de Jean TEULE était assez déroutante, mais plaisante, hélas son adaptation par Stéphanie Pillonca-Kervern (femme de Gustave, qui joue dans le film un petit rôle de pretre) est quant à elle bien moins réussie, pour ne pas dire franchement ratée.

Tout le cinglant du roman initial est ici supprimé pour laisser place à une illustration souvent plate et sans saveur, qui fait penser à un téléfilm de France Télévision.

Il manque de la force , du trouble et du mystère à cette histoire passionnante sur le papier, tout un tas d'ingrédients qui auraient rendu le film tout autre, par exemple,  sous la caméra d'un Chabrol ou d'un Stéphane Brizé.

Le film manque de moyens évident, et cela se sent dans les décors, les scènes de foules et dans l'ensemble de la reconstitution de la moitié du XIXè siècle, et la réalisatrice n'arrive pas à contourner l'éceuil de ce faible budget.

Quant au casting, si  Deborah François, pour son premier "premier" rôle au cinéma, incarne avec force et intensité ce personnage complexe et antipathique, et que Jonathan Zaccai est pas mal dans le rôle du procureur, les autre seconds rôles ne sont pas à la hauteur, on pense à un  Miossec médiocre en curé ( encore un !) et surtout à la performance (?)  de Benjamin Biolay, qu'on adore à Baz'art mais qui ici ,tient certainement sa plus mauvaise prestation tant il joue faux du début à la fin avec une constance qui désarconne.

fleur_de_tonnerre_2

A leur décharge, il faut dire que les seconds rôles sont beaucoup moins bien dessinés que ceux d,Hélène Jegado qui même dans le livre de Teulé était le seul personnage qui comptait vraiment.

Bref, un pari audacieux et à saluer, voire à encourager (ankou?) de la part d'une jeune cinéaste mais trop mou et apathique pour convaincre... Une déception.

 

Bonus :

• Bocuse, court métrage de Stéphanie Pillonca et Géraldine Renault (2011, 14 mn)
• Entretiens avec Stéphanie Pillonca et Déborah François au Festival du Film de Saint-Jean-de-Luz

 

fleurdetonnerre-49-©-Photo-Estelle-Chaigne