APRES LA TEMPETE_DVD

 

Du  cinéaste japonais Hirokazu Kore-eda,  reconnu à peu près par tout le monde comme un des plus grands cinéastes japonais vivants,  c’est surtout le fort beau  "Tel père, tel fils",  que l’on retiendra comme son film le plus émouvant et le plus abouti. ( coir chronique  : http://www.baz-art.org/archives/2014/01/19/28936550.html).

 Après la tempête, qui sort en DVD le 15 novembre prochain chez LE Pacte,  creuse les mêmes sillons, celui de la famille  et  de l’enfance  mais sans doute sur un mode plus mineur que son long métrage de 2014.

AFTER_THE_STORM_-_PHOTO_4_-_c_2016__FUJI_TELEVISION_NETWORK_BANDAI_VISUAL_AOI_Pro

 Ce portrait doux amer d’un écrivain raté reconverti en détective,  qui collectionne les échecs et les dépendances  traine en effet un peu en longueur, surtout dans une  première partie (celle d’avant la tempête qui donne son titre au film) qui s’étire un peu trop et surtout qui est centré autour d’un  personnage central  qui ne parvient pas  vraiment à susciter l’émotion et l’empathie du spectateur.

 Heureusement, le film gagne sur la longueur en intérêt et l’habituel regard humaniste et bienveillant de Kore EDA  réussit à toucher juste.

 Sans doute l’une des œuvres les moins abouties de Kore Eda, "Après la tempete"  peut néanmoins séduire par  la jolie partition même en mineure du spécialiste  japonais de l’intime et de la famille .