IT COMES AT NIGHT_DVD

 

 Après  l'excellent Get Out il y a quelques mois,  qui actait en quelque sorte la recrudescence d'un racisme nouveau avec l'élection de Donald Trump. It comes at night, sorti en DVD ce 7 novembre   chez TF1 vidéo ,  a confirmé à quel point  le cinéma d'horreur a semble t il  trouvé un nouveau souffle avec l'arrivée de Donald Trump au pouvoir  qui a sans doute permis d'exorciser une partie des peurs et émons de l'Amérique.  

 "It comes at night"  constitue un très bel exemple d'un cinéma d'horreur inventif et intelligent qui soumet le genre à une même mise à jour politique.

Ce  huis clos minimaliste dans un univers post-apocalyptique  est mené avec beaucoup de maitrise et , le film rejette brillamment dans le hors champ toutes les menaces- il est vaguement question d'une mystérieuse épidémie mais dont l'origine restera totalement inexpliquée tout le film-  pour mieux questionner les origines du Mal, et les convictions morales des personnages et  avec elles du spectateur.

itcomes

Le film nous montre la résistance d'une famille face à une terrible maladie infectieuse. : en restant  toujours invisible,la menace n'en est pas moins présente partout  : le cinéaste développe avec un talent certain certain une intrigue paranoïaque, dans la lignée des films de John Carpenter (Assaut et The Thing en particulier).

Fort d'un dispositif qu'il maîtrise parfaitement, le cinéaste joue avec brio du motif de l'invasion et du refoulement avec, on la ressent fortement, cette crainte presque paranoïaque d’être contaminé. 

C’est parfaitement interprété, avec notamment un Joel Edgerton aussi mutique que dans Loving, mais en un peu plus convaincant.

 Si à la fin du film,  beaucoup de questions restent en suspens, Trey Edward Shults réalise un film d’horreur psychologique tout en nuances et en maitrise. 

 

 BONUS DU DVD : 

 Les commentaires du réalisateur Trey Edward Shults,

-Les commentaires des acteurs Joel Edgerton, Christopher Abbott, Carmen Ejogo et plus encore,
-Les coulisses du tournage.