1. Barbara ;Claire de nuit le vibrant hommage de Jérôme Garçin à la dame en noir en beau livre illustré

 

  "Elle voulait régner mais n'aimait pas posséder ; d'ailleurs, elle ne savait pas thésauriser. Elle élevait l'autorité à la hauteur d'un bel art mais haïssait la violence, le mépris, l'indifférence. Elle contrariait le sens de la grandeur par la science de la douleur. Elle qui, tant de fois, s'était ouvert les veines et, pour le grand départ, avait embarqué  sur son lit en costume de scène, feignait d'être assez forte pour porter, sur ses seules épaules, tous les malheurs de l'humanité. "

       

L00211

Aujourd'hui premier jour du mois de décembre, donc mois idéal pour parler beaux livre, on peut vous dire que dans les beaux livres musiques  à offrir pour les fêtes  n'oublions pas la nouvelle édition illustrée et enrichie de textes inédits de Barbara, claire de nuit paru récemment chez Gallimard.

Personne n'a oublié l'interprète de L'Aigle noir , Dis quand reviendras tu ? ou de Nantes. Le timbre de la voix si particulière de Barbara, la profondeur de sa poésie et la musicalité de ses compositions disent les blessures enfouies, les combats menés et les petites choses toutes simples de l'existence dans lesquelles chacun se retrouve. Vingt ans que Barbara n'est plus … mais la dame en noir est loin  d'avoir totalement disparu du paysage, à en croire le nombre d’hommages qui ont proliféré depuis quelques mois.

  Impossible de les énumérer tous et toutes  mais cet ouvrage là semble sortir du lot et semble être  assez incontournable.

 

" Cette voix nous pénètre comme nulle autre, on dirait qu'elle nous vole notre intimité, nous prolonge, nous traduit et brise ce qui, en nous, résistait par bravade, par fierté, à l'aveu, à l'abandon et aux larmes."

 Un jour Barbara se prit d'affection pour un petit garçon de six ans, un petit garçon qui n'est autre que  Gabriel, le fils de Jérôme Garcin. Ce fut le début d'une affinité pour ne pas dire amitié  entre la chanteuse et l'auteur. 

À travers ce texte personnel, Jérôme Garcin livre un portrait intime de Barbara.  Comme à son habitude, la plume de Jérôme Garcin tendre, drôle, touchante , poétique, sincère, fait merveille  dans un portrait intime  tout en pudeur et en élégance.