kiroikou

 Décidemment, je vais devenir un vrai expert de l'histoire de l'animation française en cette année 2017, car après avoir longuement dialogué avec Laurent Valière l'été dernier à Annecy j'ai assisté hier soir à un long master class donné à L'institut Lumière par  un autre spécialiste de l'animation française Jean-Paul Commin.

Commin  vient de publier avec deux autres confrères  la journaliste Valérie Ganne  et le producteur Didier Brunner un ouvrage "Kirikou et après 20 ans d'animation française", édité chez Acte Sud Junior en cette fin d'année 2017.

L'ouvrage est  assez proche dans l'esprit  en tout cas- mais diffère un peu sur l'angle choisi- de celui de Laurent Valère puisqu'il se propose de revenir sur l'histoire de l'animation française.

20171213_191202

 S'il n'omet pas de raconter la génese du cinéma d'animation- Emile Reynaud et Emile Kohl mais aussi le  Roi et l’Oiseau de Paul Grimaud et Jacques Prévert, qui de dénoncait avec poésie les dérives d’une société totalitaire, le livre s'interesse surtout aux  20 dernières années, puisque l'âge d'or du cinéma français est très récent et qu'il date du film« Kirikou et la sorcière »  qui a certes commencé à germer en 1995 mais qui est sorti en salles en 1998 donc il n'y pas encore 20 ans.

C’est cette double décennie enchantée que raconte cet ouvrage passionnant et très richement illustré…

Résultat de recherche d'images pour "kirikou film"

Incontestablement l'immense et totalement inattendu succès de ce long-métrage d’animation exercera une influence très positive sur le développement de l'industrie de l'animation en France et sur le financement d'autres longs-métrages animés dans le pays au cours des années suivantes.

Ce succès immense a prouve aux producteurs de cinéma que l’animation pouvait  connaitre un succès au cinéma en dehors des cartons de Disney et Pixar. Depuis Kirikou, on a produit plus de 100 films d’animation dans l’hexagone, soit trois fois plus qu’au cours du premier siècle de cinéma d’animation en France !

D’autres créateurs de talent se sont engouffrés dans cet immense succès, tels que  Sylvain Chomet et ses triplettes de belleville , Jean-François Laguionie ou Benjamin Renner, sans oublier de nombreux producteurs inspirés.

L'ouvrage de Commin,deux dernières décennies, le cinéma français d’animation s’est épanoui,s’est affirmé au-delà des frontières, et a suscité un foisonnement à nul autre pareil.

Ernest et Célestine réalisé par le alors tout jeune Benjamin Renner , adapté des livres de Gabrielle Vincent sur un scénario de Daniel Pennac. en est un des exemples les plus criants, en réussisant à attirer plus d'un million de spectateur.

Des écoles se sont ouvertes, des studios sont nés et ont prospéré. Le public s’est élargi, gommant le fossé des générations.

Aujourd’hui confronté à la puissante concurrence des films américains en salle et à d’incessantes transformations techniques,  le cinéma d'animation français tente de s'adapter en utilisant des techniques aussi variées que le stop motion le papier découpé, l'aquarelle et le magnifique  exemple de ma vie de courgette l'illustre parfaitement . Un ouvrage instructif et passionant aux iconographies splendides, et un cadeau de Noël idéal à offrir pour les fêtes!

 

 KIRIKOU et après…20 ans de cinéma d’animation en FranceFormat 23 x 28 cm

  208 pages 36,90 E Illustration de Michel Ocelot, Actes Sud 2017.

persep

La soirée spéciale animation française de l'institut Lumière s'est achevée avec la présentation d'un des films phares de l'animation française de ces 20 dernières années, à savoir Persepolis. le film de Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud. prix du Jury à cannes en 2007.

Réalisé par Marjane Satrapi adapté de sa  bande dessinée éponyme, et Vincent Paronnaud ( alias « Winshluss »), cette fresque aussi drôle qu'émouvante retrace la jeunesse de la réalisatrice dans l’Iran des années 1980, période de bouleversement politique et culturel. 

Catherine Deneuve, Chiara Mastroianni, Danielle Darrrieux, marquent de leur voix reconnaissables un récit fluide et marqué par un lyrisme indéniable, cette  alliance entre émotion et rires est parfaitement réussie, et c'est surtout là la grande réussite du film  celle de  nous faire ressentir ce que vit Marjane sans s'appesantir sur le moindre pathos.

En utilisant des techniques diverses telles que les silhouettes découpées,  Satrapi et Paronnaud s’adressent  à un public plus adulte sans exclure les enfants.

Plus que salutaire de  voir ou revoir cette histoire sur grand écran pour mettre en perspective les tensions actuelles du monde contemporain trente ans après l'histoire que nous racontent les auteurs de ce très réussi "Persepolis".