Michel nous emmène à La Havane avec un formidable roman de  Karla Suárez  paru fin 2017 mais qu'il faut rattraper en ce début 2018!!

editions-metailie

 « Je me souviens des derniers mois où mon père était avec nous comme d’une longue période. Ces mois, ma mémoire les a répétés à l’infini. Voir et revoir le film. Le revoir encore. Comment serait la vie si on pouvait avoir conscience qu’on fait quelque chose pour la dernière fois. »

C’est dans un café de Lisbonne qu’Ernesto, ingénieur cubain, rencontre Berto, un vieux monsieur  expatrié comme lui. Berto, qui est un ancien combattant d’Angola, ne peut qu’intriguer le quadragénaire, son père, Miguel Angel, est  mort dans ce pays d’Afrique. Alors Ernesto se souvient de son enfance à Cuba dans une famille d’intellectuelle épousant les idées de la révolution.

Orphelin à douze ans,  il devient aussi un exemple pour tout le quartier, il est le fils du héros et le fils d’un héros doit être exemplaire. Brillant étudiant il partira travailler en Allemagne et au Portugal, au gré de ses amours, mais Ernesto cache une fêlure, il ne s’est jamais remis de la mort de son père et à Cuba un garçon ne pleure jamais, c’est sa grand-mère qui le lui a dit.

Résultat de recherche d'images pour "le fils du héros karla suarez"

Quel beau roman tendre et délicat, Karla Suarez nous prend par la main et nous raconte Cuba, son pays. Au cœur de La havane, en pleine guerre froide, des enfants jouent et étudient, des familles militent, s’aiment et se déchirent.

Saga  familiale, politique et humaniste, la romancière interroge la géopolitique de la fin du siècle dernier et comme elle aime aussi la littérature elle convoque Dante, Goethe, Vian, Camus, Hemingway, Yourcenar, Kundera et autres glorieux ainés pour le plus grand plaisir du lecteur.

Le fils du héros    Karla Suarez ; Editions Métailié – Prix :  20 € – En vente ici.