On a vu hier soir  au théâtre de la Renaissance une  adaptation du roman de Bohumil Hrabal Une trop bruyante solitude,   d'un des plus grand sécrivain tchèque avec Milan Kundera.

Quelques mots de Michel ici même :

 

Une-trop-bruyante-solitude-Frechuret-Thierry-Gibault_image-gauche

Travailleur de l’ombre, Hanta, obscure et anonyme ouvrier, pilonne des livres. Au fond de la cave atelier d’un pays d’Europe centrale, les livres deviennent ses amis, ses confidents, sa richesse et son ailleurs.
 
Hanta nous conte sa vie, ses rares sorties dans le vrai monde n’ont été guère concluantes alors Hanta découvre qu’en devenant un homme livre on peut devenir un homme libre.
Thierry Gibault, seul sur scène,statique, occupe l’espace et s’empare du texte du dramaturge Tchèque Bohumil Hrabal, c’est une poésie brute qui éclate et éclabousse les spectateurs. 
 
Philosophique, poétique et politique, une heure d’un spectacle minimal, mais  parfait pour raconter une vie, notre vie. Une passionnante expérience théâtraleà ne pas rater toute la semaine à Oullins.

 Une trop bruyante solitude; Bohumil Hrabal    mise en scène Laurent Fréchuret avec Thierry Gibault

–
Du 15 au 20 janvier à 20h au théâtre de la Renaissance.

–> Bord de scène : rencontre avec l’équipe à l’issue de la représentation le 17 janvier