additional_major_lazer_press_shot_01

 L’année 2017 a su nous montrer que la musique électronique fait à présent partie de notre culture musicale.

C’est en voyant la prédominance de Major Lazer dans les 50 singles exportés à l’international que l’on remarque que ce genre musical est aux années 2000 ce que le rock est à la fin du vingtième siècle.

On peut expliquer ce changement musical, notamment chez les jeunes grâce aux artistes de scène et comme le dit Nagui dans Tarata, rappelons avec lui cette évidence  :il n’y a rien de mieux pour apprécier de la musique qu’un concert.

En ce qui concerne la musique électronique,  c’est dans les festivals que ça se passe. On le voit avec des artistes comme Pertubator qui montrent que leur musique est faite en grande partie pour la scène.

Cela est dû au sentiment de mouvement qu’offre la musique électronique très influencée par les raves parties des années 90, un emblème de l’émancipation des gens et de l’art. Rave party, une fête mouvementée

 

 C’est aussi avec des évolutions des styles que le genre électronique s’est vraiment affirmé,  jamais sans doute la musique n’aura été aussi multiple et métissée, et évidemment on ne peut que s'en réjouir.

L’émergence de nouveaux artistes comme par exemple Petit Biscuit, qui a sorti son album fin 2017 met à l’honneur certains styles d’électro, ici c’est le cas de l’électro-chill avec des ambiances paisibles et des sonorités très ensoleillées.

Pour en revenir à Major Lazer, celui-ci diversifie sa musique allant de l’Electro Dance Music (EDM), genre représenté par Alan Walker ou encore par Steve Aoki, jusqu’à de l’électro trap.

C’est là qu’on voit que la musique se diversifie, car elle le fait à tel point qu’elle se croise avec d’autres genres. L’électro trap se mêle avec le rap comme sur le morceau “Night Riders” où Major Lazer collabore avec trois rappeurs américains.

 

Résultat de recherche d'images pour "major lazer"

La musique électronique est implantée dans notre quotidien grâce aux grands noms du genre qui ont su faire évoluer ce genre en le proposant à un public majoritaire, les jeunes.

Il n’est dès lors pas vraiment étonnant de voir des grands groupes en haut du podium comme ont pu le faire Benny Benassi ou encore Daft Punk.

Bref, vraiment,  2017 a été une année révélatrice de nouveaux talents dans la musique électronique et quelque chose nous dit que ce n'est pas près de se finir...

On salue pour ce premier article l'arrivée d'un nouveau et -jeune- rédacteur, Clément spécialiste en cinema et vous le voyez ici en musique urbaine.