libertango

 " Et la musique dans tout ça? Ma foi, passé le court moment où j'avais eu l'impression d'avoir sauté dans mon poste de radio, j'avais découvert une bande de musiciens qui riaient tout en jouant, j'étais entré dans un monde où tout était joyeux, insouciant, dans le pur swing de la vie."

Luis,  hémiplégique de naissance et dont les  parents  sont particulièrement mal aimants,  a pour habitude de se réfugier dans la musique. Il croise dans sa jeunesse Astor Piazzolla et Lalo Schifrin, deux rencontres qui changeront sa vie, car il finira par devenir chef d'orchestre.

Ce jeune homme d'origine espagnole  va   tout faire devenir musicien : le récit de sa vie magnifié par le style de Frédérique Debeghlt ( auteur notamment du roman la vie d'une autre) est une illustration du fait que la  musique est le remède à tous les maux à travers cette belle histoire de résilience.

Luis Nilta-Bergo  a 20 ans lorsqu'il croise Astor Piazzolla, magnifique bandonéoniste et compositeur argentin, une rencontre qui changera sa vie.

Libertango est d'ailleurs le nom d'un des morceaux les plus connus du musicien, que même les néophytes connaitront ne serait ce que parce que Guy Marchand en a fait une réprise Tango Tango .

"La musique était comme l'amour, le vrai. Elle restait intense, elle
pouvait se reproduire sans avoir jamais perdu de son intensité"
, ou bien "Ce
jour-là, le chant de clarinette a ouvert un périple nostalgique dans la
matière. Dès que le hautbois a rejoint le dialogue, je suis entré dans
la densité d'une étoile filante"..

Avec ce récit ( fictionnel) d'un chef d'orchestre handicapé, Frédérique Debeghlt raconte un parcours de vie exceptionnel   et rend ainsi un  véritable  et très bel hommage à la Musique universelle et intemporelle- les coulisses et rivalités du milieu philarmonique ne nous seront pas épargnés-  ainsi qu'un éloge de la différence.

Relier musique et handicap dans un seul et même élan, c'est le pari osé et largement réussi par l'auteur de ce roman qui se lit évidemment en écoutant du Piazolla pour donner la mesure.

La musique que prone le héros de ce roman est aussi populaire que fédératrice en voulant s'adresser  à tout le monde, mélomanes et non initiés... Et c'est toute la force de ce beau roman de Debeghtl d'épouser le même propos et de s'adresser  à tout le monde, fans de musiques ou néophytes complets qui aiment simplement la belle et ennivrante littérature..