couv Frégni+bande Prix des lecteurs Gallimard

"Depuis quelques jours il pleut. Les petits chênes n’ont pas encore perduleurs feuilles, sur les pentes exposées à un soleil qui est à bout de force. On dirait des troupeaux de renards qui se chauffent. Sur le troncde certains d’entre eux, il y a des trous allongés, semblables à des sexes de femme aux lèvres boursouflées."

Les vivants au prix des morts de René Frégni a reçu  le 15 janvier dernier le Prix des Lecteurs Gallimard 2017.

Le romancier marseillais a été choisi par les lecteurs parmi 135 romans et récits publiés en 2017 pour ce beau récit qui se joue des lignes ténues entre autobiographie et fiction .

Comme son narrateur personnage principal, il porte le même prénom et anime depuis de nombreuses années des ateliers d'écriture à la prison des Baumettes et celle d'Aix en Provence. Le narrateur de ce beau récit va voir sa vie basculer du côté des réprouvés, de ceux qui sont condammnés dès la naissance, un peu comme le "Petit Voleur" chanté par Renaud.

« Comment oublier Kader, ce rire, cette bonne humeur, sa franchise, ses étonnements, la flamme ardente de ses yeux si noirs. Ses dents que l'on voyait si souvent. Trois ans sans écrire un mot mais le plus présent de tous, le plus vivant. Un morceau de soleil tombé dans les ténèbres de la prison. Un morceau d'enfance. »

FREGNI René 2017 photo Francesca Mantovani - éditions Gallimard 978nb

Quelle est la part de fiction, dans ce livre de René Fregni? Une question difficile à répondre tant le romancier se revèle  expert dans sa façon d’égarer le lecteur. A la fois journal intime et thriller social ,  Les vivants au prix des morts nous entraîne sur les rives de l'autofiction.

En effet, son narrateur ,comme l'auteur , intervient dans les prisons pour des ateliers d'écriture.

Et comme dans le livre, René Fregni a , en tout cas d'après ses dires en interview, bien reçu un coup de fil d'un ancien détenu rencontré dans un de ces ateliers d'écriture,  et pour l'aider met le pied dans un  engrenage à ce moment-là, et on peut aisément imaginer, vu le virage très polar que prend l'histoire que cette issue là qui diffère entre la fiction et la réalité.

Qu'importe après tout? L'essentiel réside  évidemment ailleurs, certainement dans le  regard très bienveillant  que pose l'auteur sur Kader et les détenus en général,  et ce  regard plein de sagesse vient évidemmentdes 20 ans que l'auteur a pu passer à appréhender les détenus au cours de ces ateliers..

Gorgé de ce regard juste et tendre, et cette authenticité brute,  "Les vivants au prix des morts " ( quel beau titre n'est ce pas?) est fait  de ce bruit et de cette fureur qui font le sel des romans percutants et jubilatoires...

 

René Frégni Prix des lecteurs Gallimard 2017 entouré d'Antoine Gallimard et de son éditeur Jean-Marie Laclavetine©F

Les vivants au prix des morts René Frégni ; ed Gallimard, mai 2017, 192 p., 18 €

  Qu'est que Le Prix des lecteurs Gallimard 2017 :

Objectif : ’l'animation d’une communauté de lecteurs passionnés en ligne

Les internautes ont pu voter entre le 1er décembre 2017 et le 1er janvier 2018 sur le site gallimard.fr

ou sur le site babelio.com pour élire leur titre préféré et en envoyer une critique.