Shakespeare et Corneille : même combat?

Cherchons à savoir ce que représentaient les deux illustres dramaturges pour le théâtre et le public français.

A Baz'art, pour ce lundi matin, on a décidé de parler des ces deux auteurs, dont on a vu chacun une de leurs pièces  sur deux théâtres différents., Richard II et Polyeucte!

Petit résumé et chronique de ces deux pièces remis au gout deu jour par deux metteurs en scène aussi ambitieux que talentueux..

   1.Richard II ; Shakespeare Guillaume Séverac-Schmitz  au Théâtre de la Croix-Rousse

richard2

 " Richard II » est une  oeuvre de jeunesse de Shakespeare, une histoire de meurtres, de trahisons,  de filiations et de renoncement au pouvoir.
De très grands metteurs en scène l'ont mis en scène en France tels que Patrice chereau, Ariane Mnouchkine ou encore notre local Jean Vilar...
Aventure épique au cœur des arcanes du pouvoir, la soif de pouvoir de Richard II va cristalliser les passions autour de lui.
Richard II conte la chute et l'abdication d'un roi mal-aimé par son peuple et qui perd tout:sa couronne, son royaume et sa stature divine.

Devenu fou, malade du verbe, il sera assassiné par son successeur, le futur Henri IV. Dévorée par l'ambition, une horde de personnages gravite autour du trône, préméditant meurtres et trahisons en tous genres .

richardII-loran-chourrau96

Guillaume Séverac-Schmitz  metteur en scène  à l'approche créative et  résolument collective, marche sur les pas de ses glorieux ainés en teintant son "Richard II"  d'une énergie toute particulière, chargée d'émotions fortes et de poésie.

Pour le jeune metteur en scène, son Richard II, il l'envisage comme  le roi du plateau de théâtre, et le  roi des clowns : un roi cynique, dépensier, mal entouré, mal conseillé, toujours à court d'argent, qui cherche par tous les moyens à remplir ses coffres, mais qui hélas  ira bien trop loin.

  Pour mettre en scène cette  fresque historique ample et féroce de Shakespeare, Guillaume Séverac-Schmitz nous offre 2h25 de spectacle qui happe par la force d'une mise en scène vibrante et bouillonnante et la justesse du jeu des comédiens.

L’espace scénique très dépouillé, occupé par des acteurs qui incarnent à eux 7,  une bonne trentaine  de personnages différents  et un choix musical audacieux et pertinent qui jongle entre  baroque à l’électronique, mettent en avant la poésie de l'œuvre de Shakespeare dans une adaptation aussi bouillonnante qu'à hauteurs d'homme(s)...

"Richard II", Guillaume Séverac-Schmitz, au Théâtre de la Croix-Rousse s'est joué du 15 au 24 mars 2018.

  2. Polyeucte ;  Pierre Corneille ; Brigitte Jaques-Wajeman; Théâtre de la Renaissance d'Oullins

Polyeucte-Cosimo-Mirco-Magliocca_38571

 Au “diable” le polythéisme, vive le monothéisme.
Sous l’influence de son ami Néarque,  Polyeucte se fait baptiser. Jeune marié et pourtant amoureux fou de la douce Pauline il devient un chrétien enragé et avec la foi du nouveau converti, il ne peux plus jouir de la douceur de la vie auprès de sa tendre épouse.
Son désir de mort et de pureté est plus fort, la femme est dangereuse et surtout une empêcheuse d’atteindre le Paradis où le Dieu des Chrétiens l’attend. Pauline ne peut pas lutter, Polyeucte veut vivre un amour absolu et idéal avec son Dieu, la concurrence est déloyale.
Corneille / Brigitte Jaques-Wajeman/ Cie Pandora  on peut dire que le cocktail ambitieux sur le papier fait des étincelles  sur les planches:  scénographie réduite à l’essentielle, un lit, deux murs immenses, et les vers de Corneille pour habiter l’espace. Plus rien ne vient troubler l’écoute du spectateurs.
ND38620
Polyeucte écrit au XVIIe siècle est une pièce formidablement actuelle et dérangeante qui nous parle du fanatisme à l’œuvre. Une lecture contemporaine évidente c’est à cela que l’on reconnait les grands textes.

 Les acteurs bruts et physiques s’approprient les alexandrins de Corneille avec une aisance qui nous laisse pantois. ils sont tous formidables, une mention spéciale pour Aurore Paris, Pauline fiévreuse et amoureuse, ils sont tous au diapason et deviennent les musiciens virtuoses d’une tragédie du Sacrée, je dirais même plus, d’une sacrée tragédie.

Bref avec cette nouvelle version d'une pièce méconnue de l'auteur du Cid on pourra dire un peu trivialement qu'il est  impossible de bailler à Corneille....

 

Polyeucte de Corneille  mis en scène ; Brigitte Jaques-Wajeman s'est joué au  Théâtre de la Renaissance d'Oullins du 21 au 23 mars 2018