Logan Lucky marque le retour de Steven Soderbergh au cinéma, alors qu'il y a  quelques années seulement,  juste après Effets secondaires,  il avait assuré devant tout le monde que fini pour fini il avait décidé  d’abandonner le cinéma.

Quatre ans après, .et un  passage réussi au petit écran avec l’excellente série TV The Knick avec Clive Owen, revoilà donc Sodebergh aux affaires usr grand écran et vu tous les films prévus dans les deux années à venir c'est loin d'être film .

logan luckyRévélé en 1989 par Sexe, mensonges et vidéo, Steven Soderbergh revient aux films de casse qu'il a pas mal appréhendé avec la trilogie- un peu surestimée?- Ocean’s Eleven (2001), Ocean’s Twelve (2004) et Ocean’s 13 (2007).

Logan Lucky reprend les codes de la saga Ocean’s, mais dans une approche résolument comique, décalée,  voire parodique.

Deux frères éclopés, poursuivis par la poisse, veulent sortir de la mouise et s’offrir un avenir meilleur. pas toujours par des moyens légaux comme dirait l'autre 

Film de braquage, comédie noire sont au programme de ce Ocean’s eleven version nonchalante et du coté des laissés pour compte des uSA. un peu l’esprit des frères Coen !

Soderbergh pose  un regard  gentiment ironique sur l’Amérique profonde d’aujourd’hui.

L'intrigue est plutôt bien ficelée, avec des rebondissements et humour  assez efficace et logan locky reste une petite curiosité originale et amusante, avec quelques belles idées - les cheveux blonds brillants de Daniel Craig dans un role d'expert en explosif et les tatouages ​​colorés comme exemple.- mais l'ensemble manque de rythme et de tension dramatique pour vraiment convaincre..

L'ensemble reste trop mineur pour que ce retour de Steven Soderbergh au affaires rende particulièrement  enthousiaste..

on attend la suite à venir qui devrait vite arriver dès le mois de juillet avec un long métrage entièrement tourné à l'I phone !..

 

Logan Lucky

En complément :

Sortie dvd  Blu-ray 27/02/2018 chez ARP

Ce disque blu-ray  propose 2 entretiens promos, avec pour commencer un entretien avec le réalisateur Steven Soderbergh (18′) qui s’explique sur le genèse de ce « cousin d’Ocean’s eleven », la distribution du film en marge des Majors, son casting et le décor de la Charlotte Motor Speedway. Puis suit un entretien avec les acteurs, Adam Driver et Channing Tatum (6′), détendus et complices.

- Entretien avec Steven Soderbergh (17 minutes)

- Entretien avec les acteurs (5 minutes)

- Scènes coupées (4 minutes)

- Bandes-annonces

Studio : ARP Sélection