momo_br-d1eed

 La comédie française n'est pas toujours très follichone à voir et pourtant c'est un genre très florissant : pas une semaine Le succès qu'a connu « Momo » sur scène, à Paris puis en province,  pour une pièce flirtant un peu du coté de l'absurde,  pourrait tout à fait se reproduire sur grand écran, dans la lignée des succès du Diner de con ou du Prénom.sans qu'une ne sorte sur nos écrans ou en vidéo.

Pour ce mois de mai, on va s'interesser à deux sorties vidéos de comédies françaises plus ou moins réussies.

Commençons par la moins réussie d'entre elles avec Momo, un film co réalisé par Vincent Lobelle et Sebastien Thiéry sorti en DVD/ Blu Ray le 2 mai dernier chez TF1 vidéo.

Sur le papier pourtant les ingrédients sont bien réunis pour qu'on ait une excellente comédie réussie à tous les niveaux  : un duo de valeurs sures de la comédie française,  Catherine Frot et Christian Clavier  réunis-  pour une adaptation de la pièce du même titre de Sébastien Thiery; une pièce qui lui a notamment valu à Sébastien Thiery trois nominations aux Molières dans les catégories Auteur vivant francophone, Meilleure comédie et Comédien dans un second rôle.

Le succès qu'a connu « Momo » sur scène, à Paris puis en province,  pour une pièce flirtant un peu du coté de l'absurde,  pouvait parfaitement se reproduire sur grand écran, dans la lignée des succès du Diner de con ou du Prénom.

D'ailleurs, le début du film est assez réjouissant avec un excellent duo  qui s'en donne à coeur joie avec du bon Clavier, pour un role qu'il maitrise à merveille, celui du lache et de l'odieux personnage, et pour lui donner la réplique,  Frot se lâche avec un vrai plaisir pour le spectacteur, du coup on se dit que  ce duo remplace avantageusement le tandem Muriel Robin et Berléand de la pièce originale,  mis de coté car pas assez bankables.

Bref la grande force du film réside dans son casting aux petits oignons ( Pascale Arbillot en aveugle décomplexée est également épatante), mais le film tourne assez vite en rond au bout de la demi heure passée : le traitement du handicap de deux des protagonistes du film laissent assez vite à des rires de plus en plus génés : il faut dire que l'histoire ne fait pas dans la dentelle sur la représentation du handicap,   on aurait aimé parfois bien plus de subtilité  et la fin, avec un dénouement à coté de la plaque et pleins de bons sentiments n'arrange pas les affaires.

Bref une comédie d'abord intriguante et pas mal, puis rapidement lassante et décevante... Une moitié de Momo, ca fait donc un mo..:o)

 

JPEG - 206 ko

 

momo

 

3D DVD AMI-AMI 20-03

 Bien plus convaincante est la tentative  Ami-Ami, ( qui sort en DVD le 23 mai prochain chez Le Pacte)   une comédie française romantique de très belle tenue qui nous parle des aléas du coeur et des affres de Cupidon avec un plaisir assez communicatif.

Dans ce film, Victor Saint Macary- déjà à l'origine de l'excellent scénario du Brio d'Yvan Attal relance l’éternel débat de l’amitié homme-femme  et propose, fait assez rare pour être souligné, une comédie qui sort des sentiers battus et des ficelles narratives  qu'on voit  un peu trop habituellement dans les comédies françaises.

On aime particulièrement  le fait que  Saint Macary ne prone pas le gag pour le gag et tous ses dialogues et situation drôles servent le récit et contribuent à la sincérité qui se dégagent de son histoire de colocataires qui pourraient bien n'être plus que cela.

Le récit, écrit avec finesse et rythme par plusieurs co scénaristes ayant aidé favorablement le réalisateur pour son premier long  sert la part belle aux comédiens  qui imposent un charme évident, notamment l'excellent William Lebghil , qui trouve un premier rôle à la hauteur de son talent arès plusieurs roles secondaires dans "Chercher la femme", Les combattants ou Le sens de la fête et Margot Bancilhon, dont l'énergie et la vitalité font mouche.

  Mais de tous les comédiens,  c'est certainement  Jonathan Cohen qui remporte tous les suffrages,  tant ses interventions déclenchent les fous rires et comparé  notamment à sa prestation pourtant plus vantée dans le décevant Coexister prouve réellement ici la grande étendue de son talent.

 Si l'ensemble ne révolutionne pas le genre,  on ne pourra qu'être séduit par la drôlerie et l’originalité de plusieurs séquences parsemés par d' excellentes idées.

Le film ayant malheureusement connu une brève  carrière en salles, n'hésitez pas à le rattraper la semaine prochaine lors de sa sortie en DVD.

ami-ami-2-cliff-and-co