Depuis sa création en 1955, le Salon de Montrouge est la manifestation emblématique pour la découverte des artistes émergents en France, toutes disciplines confondues.

Pour sa 63ème édition, le Salon de Montrouge invite l’art contemporain à investir l’espace du Beffroi.

Sous le commissariat d’Ami Barak et de Marie Gautier, directeurs artistiques du salon, ce sont quelques 52 artistes (sélectionnés parmi 2000 candidats) de 12 nationalités qui sont invités à présenter des œuvres pour la plupart inédites.

Dans une scénographie originale, à la fois découpée et circulatoire, les différentes propositions prennent possession des lieux, du sol aux murs, en suspension, en projection, en installation.

2811_221_Salon-de-Montrouge-2018

A l’image de la richesse de la production artistique actuelle l’exposition traduit la diversité des techniques et des supports : le dessin, la peinture, la photo côtoient la sculpture, le tissage, la performance ; et les techniques ancestrales ou apparemment désuètes se mêlent aux technologies les plus pointues.

Cet aller-retour temporel se retrouve dans le propos même des œuvres dont les artistes empruntent au passé des sources personnelles, historiques, artistiques et culturelles. C’est l’objet d’un des quatre parcours thématiques qui découpent l’exposition intitulé « Le futur du passé ».

1071_954_PAIEN-1-BD

En regard à celui-ci, le parcours « Pop Team Epic » prolonge la réflexion sur l’héritage en se focalisant sur celui du Pop Art, mettant en scène des installations qui reprennent les principes et font revivre les chefs d’œuvre de ce mouvement emblématique des années 60.

929_221_ARUN-MALI-2-BD

Comme suite logique dans la problématique du temps et de la généalogie de l’art, on trouve le parcours « Avec ou contre nature », où là encore, il ne s’agit pas de choisir mais d’hybrider, de composer, tant sur le plan esthétique que symbolique, avec les éléments, les formes et les matières.

Pour poursuivre l’enquête sur ce qui nourrit la création artistique, le dernier parcours révèle « La boîte à outil » et revient sur le rapport fondamental du principe créateur aux formes, à leur force suggestive et à leur valeur poétique. Au-delà de l’art on touche ici plus largement à l’inclination bien humaine pour l’ordre et le beau.

Par-delà les thématiques, des questions transversales apportent un regard critique sur le monde de l’art contemporain lui-même, de sa présomption d’imposture à sa dérive marchande ; et sur le monde en général, apportant un éclairage nourrit par des points de vue cosmopolites et multiculturels.

Face au travail d’artistes tour à tour farceurs, dénonciateurs ou ludiques, les sens du spectateur sont volontairement désorientés par des jeux d’illusion d’optique ou des dispositifs immersifs.

951_577_BURKART-ROLAND-4-BD

977_094_DAVAADORJ-ODONCHIMEG-1-BD

Difficile alors de dégager une tendance de ce que serait l’art contemporain aujourd’hui… à moins que refuser de faire tendance en soit une…

 

 

 

Accueil - Salon de Montrouge

Les lauréats du 62E Salon de Montrouge annoncés par Bernard Blistène, président du Jury (fichier .pdf, 285.55 Ko)

http://www.salondemontrouge.com


Le Beffroi
2, Place Emile Cresp 92120 MONTROUGE
M4 Mairie de Montrouge

Du 28 avril au 23 mai 2018
De 12h à 19h 7j/7