31 mai 2018

Mai 68 : sous les pavés, les livres

  Cette année, plus personne ne l'ignore,  c’est les 50 ans de 68.  Si l’imaginaire de mai 68 appartient à tout le monde, notamment avec des slogans aujourd’hui désincarnés, personne ne sait vraiment en parler. Retour en  revue en ce dernier jour du mois de mai  sur quatre  ouvrages qui sont là justement pour  faire revivre la mémoire vivante de ce qui fut une véritable révolution...  1.Sous les pavés les chansons ( Glénat) Voici une très belle et très complète anthologie des airs... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 07:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

31 mai 2018

Critique théâtre: STADIUM de Mohamed el Khatib

Des hommes et des femmes qui racontent leur meilleur souvenir de match avec des larmes dans les yeux, c’est ainsi que commence Stadium, le nouveau spectacle de Mohamed el Khatib. Un titre aux accents grec ancien, comme pour replacer la pelouse au centre de la Cité.  Le monde est un stade Le stade, et plus encore les tribunes, apparaissent comme le microcosme de notre société, dans ce qu’elle a de plus beau : la fraternité, la mixité, l’enthousiasme ; et de plus dure : la compétition, la violence, la xénophobie…... [Lire la suite]
Posté par khamsa o khmis à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
30 mai 2018

Downsizing: quand Alexander Payne ne voit pas petit !

  Qui a dit que les cinéastes américains manquaient d'imagination ? Dans Downsizing   ce film de science-fiction délirant, avec son arrivée la semaine dernière sur support vidéo/ DVD Blu-ray sous les couleurs de Paramount Pictures, Alexander Payne tente un film plus ambitieux que ses précédents longs métrages. Réalisateur de The Descendants ou  de Sideways et quelques années après un fort décevant Nebraska   Payne met en scène les aventures de Paul Safranek, un homme ordinaire qui, grâce à une... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 22:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 mai 2018

Plaire aimer et courir vite : un film qu'on se doit de chérir et d'Honoré..

 Présenté en compétition officielle du Festival de Cannes, Plaire, aimer et courir vite, le dernier long métrage de Christophe Honoré, qui est sorti en salles dans la foulée,  aurait du, à mon sens du moins, repartir du Palmarès, avec une belle récompense à la clé, ce que le jury présidé par Miss Blanchett n'a pas daigné faire. Il faut dire que  le film est une merveille, et même sans avoir vu une immense partie du reste de la sélection fera sans doute partie des films les plus émouvants et déchirants que l'on a vu... [Lire la suite]
30 mai 2018

FILMS RESTAURES : LE SPECIALISTE, QUAND JOHNNY JOUE AU COW BOY

 Et si en ce dernier mercredi du mois de mai, on parlait d'un sujet qu'on n'a pas encore traité sur Baz'art, alors qu'on en entend parler depuis des mois et des mois,  à savoir l'héritage de Johnny? Mais rassurez vous : je veux, bien entendu, parler seulement d'héritage cinématographique, puisque la disparition de l'idole des jeunes en décembre dernier aura permis de faire un petit bilan de Johnny au cinoche.  Si sa carrière cinématographique n'aura jamais atteint des cimes , une chose est certaine : en se... [Lire la suite]
29 mai 2018

Kornelia : Vincent Duluc nage dans les eaux profondes de la belle littérature

   « Cependant que la lumière éclairait encore la blonde Kornelia, de Leipzig, enfin juste à côté, à Halle, l’ombre avait déjà commencé d’envelopper la blonde Shirley, de Los Angeles, enfin juste à côté, à Huntington Beach. Shirley Babashoff avait un sourire californien de beach girl, des taches de rousseur qui en faisaient la fille next door, et, chaque fois qu’elle comptait ses médailles pour s’endormir, trouvait tardivement le sommeil. Elle comptait son or et il en manquait ; Kornelia Ender et la RDA avaient... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 mai 2018

Rencontre Cinéma/ Interview de Marie-Castille Mention-Schaar pour son film LA FÊTE DES MÈRES

La fête des mamans, certes, c'était hier mais ce n'est pas une raison pour ne pas en reparler dès le lendemain avec la seule cinéaste française qui a fait un film sur ce sujet : un film qui s'appelle tout bonnement la Fête des Mères, et dont on a parlé mercredi dernier le jour de sa sortie au cinéma. On a en effet eu la chance de rencontrer Marie-Castille Mention-Schaar, venue accompagnée de deux de ses (nombreuses) actrices Jeanne Rosa, et Olivia Côte, lors de la présentation de son film  LA FÊTE DES MÈRES à... [Lire la suite]
27 mai 2018

PrixAudiolib 2018 "La ferme du bout du monde" de Sarah Vaughan en version audio

Coup de coeur pour La ferme du bout du monde de Sarah Vaughan, une bouleversante saga familiale découverte grâce au Prix Audiolib 2018...                                               L'histoire et l'avis... Nous sommes dans le Nord des Cournouailles, dans une ferme isolée, la ferme de Skylark, à deux périodes différentes. Pendant la Deuxième Guerre Mondiale, Will et Alice quittent Londres pour échapper aux... [Lire la suite]
Posté par Borntobealivre à 16:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 mai 2018

#PrixAudiolib2018 "En sacrifice à Moloch" de Asa Larrson en version audio

Énorme coup de cœur pour la version audio du polar nordique En sacrifice à Moloch d'Asa Larsson lue par Odile Cohen, dont j'étais déjà tombée sous le charme de la voix à l'écoute des Apparences de Gillian Flynn (Chez Audiolib, également), dont elle faisait la lecture avec Julien Châtelet...                                L'histoire et l'avis... Nous sommes à Kiruna, un petit village situé en Laponie suédoise. Lors d'une chasse, des restes de... [Lire la suite]
Posté par Borntobealivre à 13:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
27 mai 2018

Concours Et mon cœur transparent : A gagner 5 exemplaires du roman adapté au cinéma

    Le film Adapté du roman de Véronique Ovaldé, Et mon coeur transparent, le nouveau film de Raphaël et David Vital-Durand est sorti en salles le 16 mai dernier. Il fait partie de la sélection officielle du 39ème Festival international du Caire et du 41ème Festival des films du monde de Montréal. Le film nous plonge dans un univers esthétique dans un thriller qui mêle très adroitement fantasme et réalité. Je m’appelle Lancelot Rubinstein, ma femme est morte ce... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,