william_giraldi_le_corps_du_heros_mockup_web-1170x780

"Enfin le culte de la virilité propre  aux Giraldi se manifestait, ce culte que j'avais intériorisé s'exprimait. Peut-être qu'avec cette attitude sans compromis, je cessais pour un temps de croire que je n'étais pas vraiment le petit fils de Pop ni le fils de mon père."

Qu’est-ce qu’être un homme ? William Giraldi, Auteur du roman remarqué Aucun homme ni Dieu paru en 2015,  nous livre quelques années après le corps du héros éditions Globe,  un docu fiction où il raconte sa vie passer à cultiver son corps. En hissant ses poids de fonte quotidiens, William Giraldi soulève aussi des questions de fond essentielles.

William Giraldi donne une vision fort différente du culturisme que celle que nous pourrions en avoir, loin des  a priori, un peu comme l'avait fait Rochdzy Zem dans le fort réussi Bodybuilders.

Initié à la musculation par un oncle  à 15 ans, William n'oublie pas de se passionner pour la littérature, des grands auteurs américains comme Walt Whitman. T.S. Eliot, montrant qu'on peut autant cultiver le corps et l'esprit dans un seul et même élan.

Cet essai allie donc culte du corps et existentialisme,  on peut donc sortir  d’un gymnase en déclamant des poèmes .

"On ne devient pas costaud et fort en faisant du body building : on le devient en se reposant après en avoir fait. Plus on se repose, et mange et plus la masse musculaire augmente."

Une façon singulière  d’embraser  une histoire de l'Amérique à rebours des clichés...