a_genoux_les_gars_affiche_du_film_desrosieres-d1f74

Premier film de la sélection cannoise du cinéma Comoedia ( le fameux festival dit "Première Vague" , nous reviendrons dans le détail sur l'ensemble des films vus à cette occasion)  à sortir en salles, dès mercredi prochain , A genoux les gars, sélectionné à Un Certain Regard 2018,  est un film aussi audacieux qu'enthousiasmant  ! 

Salim et Majid sont deux bons potes, à la vie , à la mort. Et comme Salim sort avec Yasmina et que la jeune fille est toujours flanquée de Rim sa jeune sœur, c’est donc tout naturellement que Rim et Majid tombe amoureux. Enfin amoureux....c’est quoi l’amour ? se demande Yasmina et Rim, les jeunes hommes, comme d’habitude, ne se posent pas tant de question.
Lorsque Yasmina doit partir une semaine en voyage scolaire, Rim se retrouve seule avec les deux garçons, ils ont de la tchatche Salim et Majid et Rim est jeune et influençable, alors dans ce parking elle va ....

a_genoux_les_gars_photo_7_c_les_films_de_l_autre_cougar-35f27

Un conte moral 2.0, “comédie et proverbe” chez les petits enfants du XXIé siècle  qui développe l'éternel thème toujours aussi jubilatoire: “"Tel est pris qui croyait prendre”
Oui,  le film est cru, oui, il est dérangeant, mais il ne sera jamais complaisant et cette réalité de notre époque est racontée avec des dialogue très écrits et pourtant très actuels. Le film parle du consentement, il évite le manichéisme du genre “dossier de l’écran”, l'épatant Arnaud Desrosières affronte le problème et loin de nous décrire des bourreaux et des victimes,  trace le portrait de deux superbes personnage féminins qui vont se battre pour retrouver leur dignité.
Les acteurs sont d’un naturels confondants, leur logorrhée d’aujourd’hui est aussi drôle que celle Fabrice Lucchini ou Arielle Dombasle, naguère, dans les films de  Rohmer. Les filles se battent, se défendent pour s’en sortir et les garçons sont vraiment très,très cons.

a_genoux_les_gars_photo_6_c_les_films_de_l_autre_cougar-4d28d


À GENOUX LES GARS, beau manifeste féminin vaut aussi pour son très jeune casting composé d'acteurs tous inconnus,   et on saluera évidemment comme il se doit la performance exceptionnelle des comédiens, notamment verbale  qui met en avant une  parole vive, imagée et résolument, provocatrice. qu'on se réjouit d'entendre enfin au cinéma
 “A genoux les gars” est aussi une belle histoire de sororité, un film féministe .
Un grand Merci  à Antoine Desrosières qu'on avait un peu perdu de vue depuis le film "A la belle étoile" (en 1994 ,cela ne nous rajeunit pas  !! ) de nous offrir ce bon bol d'air rafrichissant qui ne plaira pas à tout le monde (le débat d'après projection fut particulièrement animé) mais qui nous aura largement ravis !!

Antoine Desrosières © Vanda Spengler