On le ressent depuis son ouverture jeudi ! La coupe du monde de football est l’évènement le plus fédérateur de la planète , loin devant les jeux olympiques, qui entraine toujours une hystérie quasi collective.

Pourquoi un tel engouement pour un jeu au départ aussi simpliste et futile que des gens qui courent derrière un ballon?

Un match de coupe de monde dit beaucoup de l'état des nations qui le disputent, et la dimension dramatique d'un match de foot dépasse largement le dérisoire

005384850. De 1930 à 2018, de Montevideo à Moscou, les auteurs évoquent une quinzaine de mondiaux qui ont fait vibrer des générations de passionnés. Coupes du monde de football controversées car instrumentalisées par des dictateurs, ternies par des pactes secrets entre pays amis, dépréciées par des arbitres douteux… mais aussi théâtres d’exploits sportifs inoubliables, de petites victoires et grandes défaites, les auteurs nous montrent dans cet ouvrage toute la portée de ce sport international.

Dans ce livre paru chez Dunod pour la coupe du monde, le duo très complémentaire Cayzac/ Evin propose un petit livre aussi plaisant que captivant, et   est enrichi de la contribution exceptionnelle de quarante «  grands témoins  », de Michel Platini à Zinédine Zidane, en passant par Patrick Battiston ou Dominique Rocheteau et bien d’autres.

Les auteurs ont posé à chacun d’entre eux 3 questions  : 1/ quels sont les trois images qui vous viennent immédiatement à l’esprit à l’évocation de la Coupe du Monde de Football  ? 2/ Quelle est la figure qui incarne le mieux selon vous le mondial depuis sa création  ? 3/ Quelle est votre édition préférée  ? Ils se souviennent avec émotion du Pelé de 1970, ou dévoilent des sentiments intimes qu’ils n’ont jamais révélés auparavant, à l’image d’Aimé Jacquet, le seul sélectionneur français qui ait su conduire les Bleus à la victoire finale.

Résultat de recherche d'images pour "coupe du monde de football"

Sommaire de l'ouvrage

A l’ombre des dictatures (2e coupe du monde, 1934, Italie). La fin du monde (4e coupe du monde, 1950, Brésil). L’Allemagne renaît en Suisse (5e coupe du monde, 1954, Suisse). A la rémois (6e coupe du monde, 1958, Suède). La revanche d’Albion (8e coupe du monde, 1966, Angleterre). Dieu est noir (9e coupe du monde, 1970, Mexique). A qui perd… gagne (10e coupe du monde, 1974, Allemagne de l’ouest). Seule la défaite est belle (12e coupe du monde, 1982, Espagne). D’un coup de tête à l’autre (16e coupe du monde, 1998, France – 18e coupe du monde, 2006, Allemagne). En grève et contre tous (19e coupe du monde, 2010, Afrique du Sud). Arrêts de jeu (20e coupe du monde, 2014, Brésil). Et s c’était elle  ? (21e coupe du monde, 2018, Russie)

 

Les auteurs de l'ouvrage 

Alain Cayzac est le cofondateur de l’agence RSCG (dont il est le « C »), aux côtés de Jacques Séguéla (S), Jean-Michel Goudard (G) et Bernard Roux (R). Il en devient le président en 1984. Il a également présidé le club du Paris-Saint-Germain (2006-2008).

Guillaume Evin est journaliste et auteur de nombreux ouvrages, notamment sur le monde du cinéma et du sport. Il a déjà coécrit avec Alain Cayzac Petits ponts et contre-pieds (Editions du Moment, 2014).

 

Titre Tellement plus que du foot !
Editeur Dunod
Date de parution 16 mai 2018