Aspirine-couv

Bonne nouvelle en ce mois de  juin pour les amateurs de BD l'incroyablement stakhanoviste Joann Sfar abandonne pour un temps les univers très adultes et un peu trop introseptifs   les chroniques sentimentales et autres réflexions philosophiques plus ou moins passionnantes pour retrouver un univers qu'il aime bien, celui de la BD plus porté par la jeunesse et surtout celui des vampires.

En effet, après Petit Vampire et Grand Vampire, le créateur du Chat du rabbin et réalisateur de Gainsbourg vie héroïque,  lance une nouvelle série dont l’héroïne n'est autre qu'… une vampiresse !

aspirine-page

Et en même temps, Aspirine , l'héroïne de son album éponyme paru dernièrement aux éditions Rue de Sèvres, n'est pas totalement une inconnue pour les afficionados  puisqu'on avait pu l'avoir déjà trainer  dans plusieurs albums de Joann Sfar notamment Grand Vampire ou  L'homme-Arbre).

IMG_20180610_151739Joann Sfar, lors du Lyon BD festival

Indéniablement, cette  Aspirine, jeune vampire désabusée trois fois centenaire dont l'apparence s'est « figée » à 17 ans ; étudiante en philo à la Sorbonne,et  condamné à vivre éternellement sa  crise d’adolescence en perpétuelle rébellion contre la terre entière, 'inspire visiblement Joann Sfar qui retrouve sa verve dans les dialogues aussi tranchants que des dents de vampire et un dessin vif et aussi attachant que son personnage principal.

« Aspirine » tome 1, de Joann Sfar - éditions Rue de Sèvres - 16 euros Date de sortie : 6 juin 2018