IMG_20180708_151112

 Le 1er juin dernier,  soit la veille de l’ouverture au grand public de l’exposition ZOO Art Show, j’ai eu la chance d’être accueilli par Antoine Roblot, l’un des organisateurs de la manifestation,  qui m’a servi de guide pour me montrer en avant première les coulisses et m’expliquer les secrets de cette exposition inédite sur Lyon.

IMG_20180601_184544

 Antoine est l’une des têtes pensantes de la société Folks ,qui a organisé cet événement mettant en avant  la "street culture" lyonnaise par le biais d’un nouveau concept que l’on importe de l’étranger, encore peu connu du grand public en France.

Né aux États-Unis dans les années 70, le « street art », est un mouvement artistique contemporain, qui regroupe toutes les formes d’art réalisé dans la rue, ou dans des endroits publics, et englobe diverses techniques telles que le graffiti, le pochoir, la mosaïque, les stickers ou les installations.

  Art éphémère vu par un très grand public, "l'art urbain", si on reste dans la version française, ne cesse de se renouveler et proposer une offre particulièrement diversifiée que ce ZOO Art Show permet largement de rendre compte dans un  lieu vivant qui s’étend sur 600 m²,  et qui nous explose en pleine face une fois le palier franchi.

IMG_20180601_184518

Sur le même modèle que l’exposition Watching You au Musée d’Art Religieux de Fourvière, qui en début d’année, invitait le street art dans une ancienne chapelle, le  Zoo Art Show devient un lieu où tout se mélange, où les barrières tombent par rapport à une galerie plus traditionnelle.

Ainsi, cet  immeuble en friche du 6 ème arrondissement (pas l’arrondissement a priori le plus hype de Lyon) , situé juste derrière la place Puvis de Chavanne (métro plus proche : Foch), est un véritable "temple de l'art", avec cette exposition qui renverse les codes de l’exposition classique.

IMG_20180601_184530

L’immeuble possède aussi de grandes hauteurs sous plafond, ce qui se prête parfaitement à l'exposition,  compte tenu de la taille particulièrement  imposante des œuvres (difficile en effet d’avoir ce genre de toiles dans son salon sauf peut-être si on habite un immeuble des canuts).

Dans un souci de rentabilité, l’évènement est  réservé aux professionnels en semaine avant d’être ouvert gratuitement au public le week-end.

Birdy Kids, Kalouf, Chatnoir, Dytch 66, (l’une des légendes du street-art venu tout droit de L.A). Brusk : une cinquantaine d’artistes venus du monde entier présentent des œuvres assez dingues autour d’une scénographie et une bande sonore qui sont  à tomber.

IMG_20180601_183341

Ce lieu vivant accessible à tous génère un contraste particulièrement intéressant et les premiers week-ends ont vu défiler  en moyenne plus de 2500 visiteurs, visiblement aux anges de dénicher ce concentré du street art mondial en un seul et même lieu.

La manifestation, gratuite, se poursuit jusqu’au 29 juillet. Faites vite car si on compte bien, il ne reste plus à ce jour, que 3 week ends pour en profiter !

Mais rassurez vous, comme Antoine me l’a glissé à la fin de ma visite, lui et les autres organisateurs du show espèrent  bien  autant délocaliser l'expo dans un autre lieu de la ville - à voir avec la ville- et également réitérer l’expérience l’an prochain avec d'autres artistes, afin d' en faire un évènement de référence,  pour devenir en quelque sorte une manifestation à la  Nuits sonores,  mais en version street art.

IMG_20180601_184608

Et à part cela, si l'on se pose la question la pérennité du projet, rassurez-vous car rien ne devrait disparaître : toutes les œuvres ou presque seront  vendues.

On imagine donc sans difficulté que tous ces acheteurs possèdent des salons aux hauteurs de plafonds plus que confortables...

 

 

  • ZOO Art Show
  • 61 Rue de Créqui 69006 Lyon
  • tous les week-ends jusqu'au 29 juillet
  • samedi: 10h-18h / dimanche: 13h-18h
  • Entrée libre
  • zooartshow.com

 

 

IMG_20180601_184504

IMG_20180708_145416

IMG_20180708_145503

 

IMG_20180601_184734

IMG_20180708_152055