monalinaComme l'été dernier, on voit arriver sur nos salles pendant cet été particulièrement chaud, pas mal de films policiers dont la plupart ont fait les beaux jours du dernier festival du film policier de Beaune, les distributeurs espérant certainement refaire le coup du sublime Caire Confidentiel polar égyptien venu de nuelle part, et  qui avait presque dépassé les 500 000 entrées.

.Eran Riklis réalisateur israélien du sublime les citronniers  tente ici pour la 1ere fois le film policier et plus globalement le genre film d’espionnage cernant les jeux de poker menteur des services secrets israéliens et palestiniens mais si le film ,respecte des codes du film de genre, à savoir une intrigue qui ne cesse de s'embrouiller avec quelques rebondissements parfois confus parfois surprenants.

dossier-mona-lina-2-980x0

L'atout  principal du film réside dans le  superbe duo d’actrices composé d'une Goldshifteh Farahani  qui passe la grande partie du film sous des badages, et surtoul'actrice israélienne Neta Riskin qui livre une  bien belle interprétation.

Un  récit très (trop) sec qui se laisse regarder sans déplaisir  mais sans convaincre totalement ..